Menu Crédit immobilier

Brexit et activité de courtage en crédit

 Brexit

L’expansion et le dynamisme du marché du courtage en financement créent de grandes opportunités à toute personne désirant s’investir dans ce secteur à fort potentiel. C’est particulièrement le cas pour les banquiers d’affaires qui, en raison de l’entrée en vigueur du Brexit, sont contraints de se relocaliser dans d’autres pays, mais qui ne le souhaitent pas. Ces derniers ont en effet l’occasion de créer leur propre agence de courtage. Détails !

Dès mars 2019, le Royaume-Uni quittera l’Union européenne et le marché unique. Cette situation mobilise énormément les banquiers à la City. Ne désirant pas perdre le passeport européen, de nombreuses banques d’investissement implantées dans la capitale britannique envisagent de relocaliser leurs ressources dans d’autres centres financiers tels que Paris, Francfort, Luxembourg, etc.

Certains experts estiment que dans les prochaines années, près de 40 000 postes de banquiers d’affaires seront concernés.

Si certains banquiers comptent suivre l’établissement bancaire qui les emploie dans cet exode, d’autres voient dans cette situation une opportunité de réorientation professionnelle. Concrètement, il s’agit pour ces derniers de se lancer dans l’activité de courtage en financement.

L’essor de l’activité de courtage en crédit

C’est au début des années 2000, notamment avec l’arrivée d’Internet, que l’activité de courtage en financement a commencé à décoller. Boosté par la faiblesse des taux d’intérêt, le courtage en crédits immobiliers s’est, plus récemment, développé considérablement.

À l’heure actuelle, les agences de courtage détiennent presque autant de parts de marché que les banques traditionnelles. Ces dernières considèrent d’ailleurs les acteurs du courtage comme des apporteurs d’affaires et entretiennent de ce fait des rapports privilégiés avec eux.

Outre cela, l’environnement des taux bas a accéléré l’activité de rachat de crédits et, à plus grande échelle, la totalité des activités de conseil et de courtage en financement.

De surcroît, les nouvelles règlementations encadrant le métier d’intermédiaire en crédit, qui a mis en place un cadre strict pour ce qui est des capacités professionnelles et garanties financières, apportent une certaine confiance aux consommateurs. Résultat, les clients n’hésitent désormais plus à passer par un spécialiste du courtage lors d’une demande de prêt.

L’essentiel à savoir sur le métier

Au vu du développement important de l’activité de courtage, devenir courtier  en crédit peut être très profitable pour toute personne désirant s’investir dans ce métier.

Bien qu’il soit possible de se lancer seul dans ce métier, il est toutefois recommandé d’adhérer à un réseau de franchise. Procéder ainsi permet au franchisé de profiter du soutien, de l’expertise et des outils développés du réseau.

D’autant plus que l’adhésion au réseau permet l’accès aux conventions bancaires conclues entre le franchiseur et les organismes prêteurs. Mis à part cela, ce dernier dispense certaines fois aux adhérents la formation IOBSP, cursus légal et obligatoire pour devenir courtier.

Outre une expérience dans le secteur bancaire, de bonnes aptitudes commerciales et une aisance relationnelle sont requises pour l’exercice du métier de courtier en crédit.

Archives

Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.