Assurance habitation : comparez les meilleures assurances pour votre maison ou appartement !

L'assurance habitation en bref

L’assurance habitation est une couverture visant à protéger tant un bien immobilier que le mobilier dont il est équipé. En cas de sinistre (incendie, dégât des eaux, etc.), elle permet au titulaire du contrat ou à l’ensemble des occupants de recevoir une indemnisation. Cette dernière peut être partielle ou totale et concerner les dommages de nature corporelle et matérielle. Tout dépend des garanties souscrites.

L’assurance habitation inclut également une garantie responsabilité civile (RC) qui indemnise automatiquement les tierces personnes affectées par la survenance d’un sinistre dans le logement couvert. Tel est notamment le cas de la propagation d’un incendie chez des voisins. Dans certains cas, la loi exige qu’un logement soit couvert au moins par une assurance RC.

Il est fortement conseillé d’assurer son habitation. Si vous ne souscrivez pas de couverture, votre responsabilité sera engagée en cas de sinistre. Vous devrez donc vous-même régler les dégâts, qu’il s’agisse de ceux que vous avez subis ou de ceux que vous avez occasionnés à autrui.

Pourquoi comparer les offres d’assurance habitation en ligne ?

Les compagnies fixent librement leurs tarifs. Actuellement, les locataires comme les propriétaires ont la possibilité de trouver une couverture performante et adaptée à leur budget. Pour ce faire, il suffit de recourir à un comparatif assurance habitation.

Un comparateur en ligne vous permettra de réaliser une simulation assurance habitation. Grâce à cette démarche, vous trouverez facilement les garanties dont vous avez besoin au meilleur prix. Concrètement, vous devrez compléter un formulaire sur la plateforme de comparaison. Les informations à renseigner portent généralement sur :

  • Le type de logement (appartement ou maison) ;
  • Ses caractéristiques (nombre de pièces, superficie, résidence principale ou secondaire, etc.) ;
  • Le statut de l’intéressé (occupant à titre gratuit, locataire, propriétaire occupant ou non-occupant, etc.) ;
  • Sa situation administrative (sexe, date de naissance, état matrimonial, profession, nombre d'enfants à charge, etc.) ;
  • La valeur des biens mobiliers à couvrir ;
  • Le niveau de protection recherché ;
  • La date à laquelle il souhaite que le contrat prenne effet.

Après le remplissage de ces informations, plusieurs offres apparaîtront instantanément. L’un des avantages d’utiliser un comparateur, c’est qu’il permet d’économiser du temps. En effet, vous n’aurez pas à vous déplacer jusqu’aux agences des compagnies pour demander un devis assurance habitation. Par ailleurs, la consultation d’un comparateur en ligne est totalement gratuite. Que vous souscriviez ou non l’une des offres proposées, aucuns frais ne vous seront facturés. Au final, vous ne paierez que votre connexion internet.

Que vous soyez en quête d’une assurance habitation locataire ou d’une assurance habitation propriétaire, pensez à comparer les offres de couverture en ligne. Il s’agit du moyen le plus pratique pour trouver la meilleure protection pour votre logement.

L’assurance habitation est-elle obligatoire ?

L’obligation de souscrire une assurance habitation dépend du statut du résident et de la nature du logement. Se couvrir est obligatoire pour les locataires d’un bien non meublé. Au moment de l'état des lieux d’entrée, le propriétaire peut exiger une attestation d'assurance. En l’absence de ce justificatif, le bail risque d’être résilié.

Que vous soyez salarié, retraité ou encore étudiant, vous êtes tenu de souscrire la garantie risques locatifs (GRL) si vous louez un logement. Celle-ci permet de rembourser le propriétaire en cas de survenance d’un incendie ou de dégâts des eaux. Il est possible de souscrire des garanties complémentaires comme le recours des voisins et des tiers. Généralement, ces deux garanties sont associées à l’assurance responsabilité civile.

L’assurance est facultative si vous louez un bien meublé ou un logement de fonction. Il en va de même pour une location saisonnière. Cela dit, il est conseillé de souscrire une couverture. En effet, en cas de sinistre, votre responsabilité sera engagée concernant les dommages causés. Par ailleurs, le propriétaire voudra certainement être sûr d’être indemnisé si un incident se produit. De ce fait, il est possible qu'il conditionne l’accès à son bien par la détention d’une assurance habitation.

Si vous êtes propriétaire, assurer votre logement n’est obligatoire que si ce dernier est situé dans une copropriété. Toutefois, il reste indispensable de contracter une couverture. Autrement, vous devrez vous-même prendre en charge les frais liés à la survenance d’un sinistre. Optez pour une formule qui intègre une garantie RC minimum.

Il faut savoir que la couverture est obligatoire pour les copropriétaires depuis que la loi Alur est entrée en vigueur.

Comment choisir son assurance habitation pour sa maison ou son appartement ?

Choisir la formule adaptée à vos besoins vous permettra de réaliser des économies sur votre assurance habitation. Appliquez les conseils suivants pour ne pas vous tromper de couverture. Tout d’abord, comparez minutieusement les devis d''assurance habitation proposés par les diverses compagnies.

Pour en obtenir, vous pouvez vous rendre chez les assureurs ou faire une demande sur leur site internet. Néanmoins, l’utilisation d’un comparateur reste le meilleur moyen d’accéder à des offres au meilleur tarif pour une maison ou un appartement.

Lors de la comparaison, évitez de vous focaliser uniquement sur les prix. Pour trouver la couverture idéale, vous prendre en compte vos besoins. Sachez que les assureurs ont développé une pluralité de garanties. Pour vous épargner des cotisations exorbitantes, vous devez déterminer l'intérêt de chacune d’entre elles.

Par exemple, la garantie protection juridique est indispensable dans la mesure où elle permet de bénéficier d’une assistance juridique si un litige éclate avec un locataire, un bailleur, un voisin, etc. Si vous avez besoin de couvrir des biens ou des équipements contre la casse (instruments de musique, panneaux photovoltaïques, etc.), une garantie spécifique vous sera proposée par votre assureur.

Pour choisir votre assurance, analysez dans le détail les éléments suivants :

Les conditions du contrat

Prenez le temps de consulter aussi bien les conditions générales que particulières du contrat d’assurance. Les premières renvoient aux obligations légales auxquelles sont assujetties les offres des compagnies. Elles se retrouvent ainsi dans la majorité des contrats. Les conditions générales relatent notamment :

  • Les garanties et les exclusions ;
  • La procédure de déclaration de sinistre en vue d’une indemnisation ;
  • La démarche à réaliser pour résilier le contrat.

Pour leur part, les conditions particulières varient selon l’assureur. Elles mentionnent généralement les montants des primes et de la franchise, les plafonds d’indemnisation et la durée durant laquelle le contrat est valide.

Les garanties incluses et celles qui sont exclues

L’assurance habitation inclut généralement la responsabilité civile du titulaire du contrat et celle des membres de sa famille. De même, elle couvre souvent les incendies, les dégâts des eaux, les vols et les effractions. Néanmoins, plusieurs éléments ou situations ne sont pas couverts en cas de sinistre. Les exclusions de garantie sont indiquées spécifiquement dans une clause. L’assuré devra alors souscrire des garanties supplémentaires en fonction de ses besoins.

La franchise

Il s’agit d’une somme qui reste à la charge du titulaire du contrat en cas de sinistre. Pouvant être fixe ou variable, la franchise vise à inciter les assurés à faire preuve de vigilance et à les dissuader de déclarer les petits sinistres.

À noter que plus le montant de la franchise est élevé, moins les cotisations sont importantes.

Les plafonds d’indemnisation

En cas de sinistre, il est possible que la prise en charge dont vous bénéficiez soit limitée. Ainsi, pensez toujours à vérifier si l’assureur applique des plafonds d’indemnisation avant de signer un contrat. Ceux-ci sont différents d’un organisme à l’autre.

Le capital mobilier à couvrir

Vous risquez de vous tromper de contrat si vous n’évaluez pas la valeur des biens mobiliers à protéger. En effet, cet élément est essentiel pour déterminer le montant de vos primes de manière à assurer efficacement vos meubles, électroménagers, équipements technologiques, etc.

Le délai de carence

Certaines couvertures ne prennent pas immédiatement effet après la souscription. En effet, les assureurs peuvent appliquer un délai de carence durant lequel aucune garantie ne peut être sollicitée. Il est primordial que vous vous informiez sur l’existence d’une telle période de latence. Ainsi, vous éviterez que votre logement se retrouve sans protection.

Le montant des primes

Votre assurance vous coûtera plus ou moins cher en fonction de plusieurs facteurs. La localisation du logement en fait partie. Par exemple, si votre appartement se trouve au rez-de-chaussée d’un immeuble, les chances qu’il soit cambriolé sont assez élevées. De ce fait, le montant de vos primes sera important.

La commune dans laquelle vous habitez est également déterminante. S’il s’agit d’une zone sujette aux inondations, vos cotisations augmenteront logiquement. Enfin, le nombre de vos voisins peut impacter le montant de votre couverture. En effet, si vous en avez beaucoup, les risques de cambriolage sont réduits. Ainsi, vos primes baisseront.

Que couvre une assurance habitation ?

L’assurance habitation, ou également multirisques habitation (MRH), vous permet de bénéficier d’une couverture en cas de dommages aux biens (le bâtiment, mais aussi les meubles et les objets). Vous pouvez notamment solliciter une indemnisation en cas d’incendie, d’explosion, de dégâts des eaux et de vol.

Par ailleurs, cette formule comporte systématiquement une garantie RC. Parfois, elle intègre aussi une garantie individuelle accident. Cette dernière implique entre autres l’octroi d’un capital si un sinistre entraîne une invalidité permanente. Par ailleurs, l’assurance MRH peut inclure une garantie qui couvre les dommages provoqués par des catastrophes naturelles, des attentats ou encore des actes terroristes. En outre, ce type de contrat s’accompagne généralement d’une assurance protection juridique et de diverses garanties d’assistance.

Pour les locataires, l’assurance habitation inclut nécessairement une GRL qui prend en charge les dommages occasionnés au bailleur. Pour les propriétaires, elle permet d’indemniser les préjudices subis par autrui. Ceux-ci peuvent avoir été causés par :

  • Le propriétaire lui-même ;
  • La personne avec laquelle il partage sa vie ;
  • Ses enfants ;
  • Ses employés ;
  • Ses animaux domestiques ou ceux placés sous sa garde.

Questions / Réponses sur l’assurance habitation

Combien coûte une assurance habitation ?

L’assurance habitation coûte de plus en plus cher au fil des années. En 2018, les primes annuelles s’élevaient en moyenne à 180 euros, comme l’indique le baromètre d’un comparateur d’assurance. Les cotisations liées aux maisons étaient plus importantes (235 euros) comparées à celles des appartements (152 euros). En 2019, elles sont respectivement passées à 370 euros et à 225 euros par an.

En 2020, le prix de l’assurance habitation a encore augmenté de 1 à 2 % selon une étude du cabinet Facts & Figures. Cette progression s’explique notamment par la hausse des cambriolages en 2019. Elle est également imputable à la succession d’événements climatiques extrêmes (ouragans, sécheresse, etc.) l’année dernière.

Quelles sont les garanties d’une assurance habitation ?

Outre la responsabilité civile, les contrats d’assurance habitation incluent des garanties de base comme celle qui porte sur l’incendie et l’explosion. Pour optimiser sa couverture, l’assuré peut souscrire toutes sortes d’autres garanties. Il peut notamment se protéger contre :

  • La disparition, la détérioration ou la destruction de ses biens mobiliers à la suite d’un vol, d’une tentative d’effraction ou d’un acte de vandalisme.
  • Le dégât des eaux ;
  • Le bris de glace ;
  • Les catastrophes naturelles et les risques technologiques.

Comment résilier son assurance habitation ?

L’assuré peut mettre fin à son contrat d’assurance habitation à sa première échéance. Il devra alors prévenir l’assureur 2 mois avant la date anniversaire de la souscription. Le client a également la possibilité de résilier son assurance s’il :

  • Déménage ou vend son logement ;
  • A changé de situation, entraînant ainsi l’aggravation du risque couvert ;
  • Refuse la hausse des primes ou du montant de la franchise appliquée par l’assureur.
  • Dans tous les cas, il devra faire parvenir par recommandé une lettre de résiliation à sa compagnie d’assurance.
Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.