Menu Rachat de Credit

La simplification des règles concernant la publicité des crédits conso inquiète les associations de défense des consommateurs

simplification regles publicité credit consommation

Dans un contexte d’activité soutenue sur le marché du crédit à la consommation, les pouvoirs publics souhaitent assouplir la réglementation relative à la promotion de ce type de financement. Ce changement suscite l’inquiétude des associations de défense des consommateurs, qui redoutent une explosion de l’endettement des ménages.

Lire la suite...

Les salariés du privé gagnent encore un peu de pouvoir d’achat

Gain pouvoir achat pour salariés du privé

Comme l’avait promis Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle, les cotisations salariales pour l’assurance chômage ont été supprimées à partir du mois d’octobre. Ainsi, la prochaine fiche de paie des employés du privé affichera une augmentation de leur rémunération nette. Ce changement découle de la réforme entreprise dans le financement de la sécurité sociale, mais il ne touchera pas les fonctionnaires.

Lire la suite...

En Allemagne, la Banque Fédérale insiste sur les risques d’un ralentissement de l’économie

Allemagne Banque Féderale risque ralentissement économique

Dans son dernier rapport sur la stabilité financière du pays, la Bundesbank pointe du doigt les faiblesses du système bancaire qui pourraient s’avérer désastreuses dans le cas où une baisse d’activité plus ou moins importante de l’économie venait à apparaître. Elle indique en outre que ce scénario n’est pas à écarter compte tenu de la conjoncture.

Lire la suite...

Baisse du pouvoir d’achat immobilier dans certaines villes à cause de la légère remontée des taux d’intérêt

Baisse pouvoir achat immobilier remontée taux

Les banques ont appliqué des majorations de l’ordre de 0,05 % à 0,20 % sur les taux d’intérêt des crédits à l’habitat en novembre. S’il s’agit d’une première depuis le début de l’année, les conditions d’emprunt restent favorables aux ménages désireux d’acheter un logement. Toutefois, ce changement a fait perdre du pouvoir d’achat immobilier à de nombreux Français.

Lire la suite...

Le Mans : le dynamisme du marché immobilier menacé par la réduction des aides à l’accession

Mans marché immobilier meancé par reduction des aides

Au lendemain du salon de l’immobilier du Mans, qui s’est tenu au centre des expositions, l’heure est au bilan pour les professionnels. Les perspectives sont bonnes pour 2018, dans la continuité des précédentes. Les taux d’intérêt faibles et la stabilité des prix soutiennent la demande pour différents types de biens.

Lire la suite...

Taxes immobilières et frais de notaire : menaces sur les principales ressources des départements

Taxes immobilieres et frais notaire menaces pour départements

Les départements tirent la sonnette d’alarme concernant l’instabilité de leur situation financière. Dépendantes des ressources que représentent les taxes liées à l’acquisition immobilière, ces collectivités craignent les impacts d’un revirement du marché. De plus, les dotations de l’État ont été réduites, tandis que les taxes subissent une réforme défavorable à leur égard.

Lire la suite...

Un projet de loi pour modifier certaines règles dans le secteur des crédits

Projet de loi modification règles dans secteur des crédits

La semaine dernière, un projet de loi a été soumis au Sénat et a entrainé de vives réactions de la part des associations de consommateurs. L’objectif de ce texte est de changer les règles qui avaient donné la possibilité d’améliorer la protection des souscripteurs d’emprunt. En effet, le gouvernement estime que plusieurs d’entre elles ne sont pas efficaces et qu’elles désavantagent les entreprises.

Lire la suite...

Le HCSF s’inquiète de l’importance des dettes des Français

HCSF inquiet importance dettes des francais

La faiblesse des taux d’intérêt depuis deux ans provoque une augmentation régulière des emprunts, notamment du crédit immobilier. Le fort endettement des ménages et les risques auxquels s’exposent les banques attirent l’attention du Haut conseil de stabilité financière (HCSF). Cet organisme surveille le secteur avec vigilance, et pourrait appliquer des dispositifs stricts si nécessaire.

Lire la suite...

Pouvoir d’achat : comment expliquer le décalage entre la perception des ménages et les chiffres officiels

Pouvoir achat comment expliquer décalage perception et chiffre

L’INSEE est formel : le pouvoir d’achat des ménages a rebondi de +0,7 % au deuxième trimestre, après avoir légèrement reculé de -0,5 % au cours des trois premiers mois de l’année. Et pourtant, les Français ne constatent aucune amélioration. Ils sont même plus de 70 % à avoir le sentiment de s’être appauvris depuis un an et demi, selon un sondage réalisé par l’IFOP pour le Journal du Dimanche. Mais alors, comment expliquer cette divergence entre le ressenti de la population et les données officielles ? Un économiste tente d’apporter des éléments de réponse.

Lire la suite...

Dégradation du pouvoir d’achat de plus de 70 % des Français

Dégradation pouvoir achat français

Un récent sondage IFOP révèle que plus de 7 Français sur 10 ont noté une dégradation de leur pouvoir d’achat depuis le début du quinquennat Macron. Un peu plus d’un cinquième des personnes interrogées n’a constaté aucun changement et seulement 6 % parlent d’une amélioration. Il est vrai que les mesures gouvernementales prises depuis l’élection ont eu des répercussions notables sur les finances des ménages.

Lire la suite...

Réforme fiscale : le gouvernement signe et persiste

Reforme fiscale gouvernement persiste

Tandis que la grogne monte chez les contribuables contre la politique fiscale d’Emmanuel Macron, qu’ils accusent de réduire leur pouvoir d’achat, et avec en toile de fond la menace d’un blocage total du pays ce samedi, le ministre des Comptes Gérald Darmanin a laissé clairement entendre qu'il est hors de question pour le gouvernement de faire machine arrière et de renoncer à ces mesures « courageuses ».

Lire la suite...

Les travaux sur les nouvelles lignes de transport influencent le marché immobilier à Bangkok

Travaux nouvelles lignes transport marche immo bangkok

Les travaux de construction des lignes de transport en commun reliant Bangkok (Thaïlande) et ses banlieues avancent à grands pas. Bien qu’ils permettent de redynamiser le secteur immobilier dans cette région, ces chantiers font grimper les prix des biens, notamment pour ce dernier trimestre. La hausse se fait surtout sentir dans les localités traversées par les lignes.

Lire la suite...

Éviter le surendettement grâce au rachat de crédits

Eviter surendettement grace rachat de crédits

Dans un contexte économique tendu et de taux d’intérêt faibles, les opérations de restructuration de dettes se multiplient. La plupart des ménages y recourent pour éviter de tomber dans la spirale du surendettement. Grâce au rééchelonnement de leurs remboursements, les mensualités sont allégées, ce qui leur laisse le temps de souffler un peu. Toutefois, il ne s’agit pas d’une solution miracle aux difficultés financières.

Lire la suite...

L’amélioration du pouvoir d’achat des Français va-t-elle relancer la consommation ?

Augmentation pouvoir achat relance de la conso ou pas

Après un premier semestre difficile pour en matière de pouvoir d’achat, les Français vont enfin bénéficier des baisses promises par le gouvernement. En permettant une amélioration de leur situation financière, cette évolution devrait contribuer à la relance de la consommation et doper la croissance pour les quelques semaines restantes de 2018. Pour autant, les prévisions pour cet indicateur économique clé sont passées de 2 % à 1,6 %.

Lire la suite...

Le projet de loi de finances 2019 ne produirait aucune hausse sensible du pouvoir d’achat

Projet loi de finances 2019 pas de hausse sensible pouvoir d'achat

L’enjeu de ce projet de loi de finances 2019 est de parvenir à améliorer le pouvoir d’achat des ménages tout en réduisant les dépenses publiques et en respectant les engagements européens pris par la France. Le ministre des Comptes publics et celui des Finances se disent satisfaits du projet qu’ils ont rédigé, mais les sceptiques sont encore nombreux.

Lire la suite...

Fin 2018 : hausse du pouvoir d’achat plus importante que prévu

Hausse pouvoir d'achat plus importante que prévu fin 2018

Le pouvoir d’achat des ménages connaîtra une progression supérieure aux prévisions en fin d’année. Même si les ménages restent sceptiques quant à l’amélioration de leur niveau de vie, ce rebond devrait contribuer à la hausse du taux de l’épargne. La consommation peut se relancer de façon mécanique, mais le véritable comportement des ménages demeure incertain.

Lire la suite...

Les ménages ont le sentiment d'une dégradation de leur niveau de vie, les chiffres de l’Insee disent le contraire

Ménages sentiment dégradation niveau de vie insee pense le contraire

L’Insee et le gouvernement annoncent une progression du pouvoir d’achat, notamment pour ce dernier trimestre. Les Français restent pourtant sceptiques, et affichent même une opinion négative concernant l’évolution de leur niveau de vie. Question de méthodologie ou tendance nationale au pessimisme ? Les spécialistes avancent différentes thèses pour expliquer cette divergence.

Lire la suite...

Les spécialistes américains prévoient une économie assez stable pour les prochaines années

Prévision des spécialites américains d'une économie stable

D’après les projections de plusieurs spécialistes financiers de la Réserve fédérale des États-Unis, l’économie du pays est à l’abri d’une crise de grande ampleur, même si de nombreux indicateurs sont préoccupants. Ainsi, selon les prévisions, l’inflation devrait rester aux alentours des 3,5 %. Pour certains, cela est loin de la réalité et des risques qui ont considérablement augmenté depuis les années 2000.

Lire la suite...

Le recours au découvert bancaire devient courant au Maroc

Recours découvert bancaire au Maroc

Au Maroc, la dégradation de la situation financière des ménages les contraint à recourir au découvert bancaire pour couvrir toutes leurs charges. À fin juillet, l’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie a atteint 17,1 milliards de DH, en hausse de 11,3 % sur un an. Sur les sept premiers mois de l’année, le taux d’augmentation de cet indicateur est de 5,1 %.

Lire la suite...

La dette privée augmente fortement

Dette privée augmente fortement

Avec les conditions d’emprunts favorables de ces dernières années, les entreprises et les ménages français en ont profité pour réaliser des investissements en attente de longue date. D’après les récents chiffres publiés par la Banque de France, la dette privée est dorénavant la plus élevée de toute la zone euro, pour s’établir à 130,2 % du PIB.

Lire la suite...

Archives

Liens sponsorisés
publicite
publicite

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. Exemple de client : L'opération de regroupement de crédits en cours présentée ci-dessus s'effectue à l'aide d'un rachat de crédits au taux d'intérêt variable de 3,75% pendant les 12 premiers mois, puis un taux variable mensuellement indexé sur l’Euribor 1 mois + 2,95% (hors assurance, hors frais) capé +1% pendant 7 ans, révisable trimestriellement en fonction de l'Euribor 3 mois. Pour un prêt de 211 123 € sur une durée de 300 mois : vous remboursez 300 mensualités de 1 085 € (hors assurance facultative). Taux Effectif Global de 3,44% (TEG), soit un coût total du crédit de : 88 154,88 €. Le coût total du crédit et le TEG indiqués ont été calculés sur l’hypothèse d’un déblocage en une seule fois de la totalité du Crédit et de l’absence d’exercice par l’Emprunteur d’une option du crédit ou d’un remboursement par anticipation. Le TEG tient compte du montant prévisionnel des intérêts, des frais de dossier, d’une estimation des frais d’acte et des honoraires de l’intermédiaire du crédit nécessaires à l’octroi du Crédit. Il a été calculé en considération, d’une part du taux d’intérêt appliqué pour la première période indiquée et d’autre part, de celui qui serait applicable à l’issue de cette première période, pour la durée prévisionnelle restante, sur la base de l’Euribor 1 mois moyen connu à la date d’émission de l’Offre majorée de l’élément fixe. A titre d’information, l’élément variable basé sur l’Euribor 1 mois calculé à la date d’émission de l’Offre est de 0,0060%. L'emprunteur dispose d'un délai de réflexion de 14 jours pour accepter son crédit.

Opération financée par : GE Money Bank.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Retour top