L’économie marocaine fragilisée par l’impact de la crise sanitaire et la sécheresse

Economie marocaine fragilisée crise sanitaire

Comme d’autres pays du monde, la crise sanitaire n’a pas laissé intacte l’économie du Maroc. Le royaume fait actuellement face à de nombreux problèmes engendrés par les mesures de confinement et de restriction : forte baisse de la consommation des ménages, hausse des dépenses publiques, repli de l’investissement, réduction importante du volume d’exportation, et chute des recettes fiscales.

La dette des ménages marocains a progressé de plus de +5 % en 2019

Hausse dette ménages marocains

Les derniers chiffres publiés par la BAM (Bank Al-Maghrib) ont fait état d’une hausse significative de la dette des ménages marocains en 2019 (+5,1 %). Le montant de l’encours de crédits s’élève à 358,6 milliards de dirhams et représente 31 % du PIB du pays.

La FPI propose l’amélioration du dispositif Pinel pour relancer le secteur de la construction

Fpi relance secteur construction

La construction de logements neufs est au point mort depuis le début de cette année. Pour les professionnels du secteur, il faut des mesures exceptionnelles pour relancer leurs activités. Dans cette optique, la FPI (Fédération des Promoteurs immobiliers) a mis plusieurs propositions sur la table du ministre du Logement.

Aucune amélioration du pouvoir d’achat des Français n’est attendue d’ici 2024

Pas hausse pouvoir achat avant 2024

Si la crise financière de 2008 n’a pas réussi à entamer le pouvoir d’achat des Français, la crise sanitaire du 2020 l’a fortement impacté. En effet, la récession causée par l’arrêt des activités économiques pendant le confinement a entraîné des pertes de revenus importants pour de nombreux ménages. Selon le patron de Rexecode, Denis Ferrand, l’économie ne pourra pas rapidement retrouver son dynamisme. Aucune amélioration du pouvoir d’achat des Français n’est attendue d’ici 2024.

Pouvoir d’achat immobilier : les acquéreurs ont dû renoncer à 3 m² de surface habitable au cours du premier semestre

Renoncer à 3m2 achat immobilier

Un certain nombre de projets immobiliers ont été mis en stand-by à cause de la crise sanitaire. Contrairement aux attentes des acteurs du secteur, les prix du marché n’ont pas affiché une tendance baissière à la sortie du confinement. Notre dernier baromètre révèle que, dans les grandes agglomérations françaises, le pouvoir d’achat immobilier a reculé de 3 mètres carrés au cours des six premiers mois de l’année. Le repli concerne 18 grandes villes, et seules deux métropoles (Nîmes et Reims) ont pu maintenir le pouvoir d’achat, sans gagner un mètre carré de plus.

Bourse : des milliards d’euros partis en fumée pour les épargnants belges

Bourse milliars d'euros perdus épargnant

En Belgique, le portefeuille d’investissement des épargnants accuse une lourde perte au premier trimestre 2020 à cause de l’ajustement des cours boursiers lié à la crise sanitaire. La valeur des investissements enregistre une chute de plus de 65,5 milliards d’euros sur les trois premiers mois de l’année. Le patrimoine financier net du pays a également reculé.

La problématique épineuse des personnes sans abris

Personne sans abris problématique

Avec le déconfinement, et bien que le coronavirus circule toujours, les Français ont progressivement retrouvé un semblant de normalité dans leur quotidien. Mais la reprise de la vie normale n’élude pas les problèmes sociaux rencontrés pendant la période trouble et qui nécessitent des solutions pérennes. Le gouvernement travaille, entre autres, à poursuivre les aides accordées à ceux qui sont frappés de précarité.

Les prix pratiqués sur les marchés financiers sont sujets à une grande volatilité selon Nicolas Bouleau

Volatilité prix pratiqués marché financiers

Le problème de la volatilité des prix pratiqués sur les marchés financiers est souvent minimisé par les professionnels du secteur, selon Nicolas Bouleau. Auteur de l’ouvrage Mensonge de la finance, cet illustre économiste et mathématicien insiste sur la volatilité des marchés, laquelle falsifie parfois la lecture des tendances, et de ce fait, les prévisions.

La France est l’un pays d’Europe qui abrite le plus de logements

France pays avec plus logements europe

Jusqu’à l’apparition du coronavirus, le marché immobilier français observait une forte dynamique. L’année 2019 a été celle de tous les records. Ceci est notamment dû à un parc immobilier bien fourni. Un parc qui, d’après une étude du Laboratoire économique du logement (LABEL), est l’un des plus importants d’Europe. L’augmentation du nombre de logements s’est nettement accélérée lors de la dernière décennie.

L’application des directives du HCSF ralentit sensiblement le marché du crédit immobilier

argent et maison miniature

Depuis le début de l’année, les banques ont adapté leurs stratégies aux recommandations du HCSF. La décision a entraîné la baisse du nombre de demandes de prêt immobilier consenties, et de ce fait, le ralentissement du marché. En effet, la possibilité d’obtenir un crédit pour certains candidats à la propriété, notamment les primo-accédants et les ménages à revenus modestes, est devenue difficile, voire impossible. À ceci s’ajoute le taux de l’usure qui n’a pas fait l’objet d’une révision à la hausse que pour le troisième trimestre 2020.

Post-covid : pour l’instant, les ménages canadiens se maintiennent à flot… mais pour combien de temps ?

homme en teletravail avec son masque

Comme le reste du monde, le Canada et ses citoyens ont été fortement impactés par le coronavirus et les mesures de confinement mises en œuvre par les autorités. Du point de vue sanitaire, le pire semble être passé. Mais les ménages canadiens font aujourd’hui face à de graves difficultés financières et essaient tant bien que mal de tenir le coup.

La Banque de France craint un effet « domino » de l’endettement croissant

Crainte effet domino endettement banque de france

La pandémie de coronavirus n’a pas fini de causer des dégâts. Selon la Banque de France, cette crise a contraint les ménages et les entreprises à s’endetter encore plus, mais ce réflexe de survie pourrait, à la longue, leur être encore plus préjudiciable. Et lorsque les ménages et les entreprises sont en difficulté, la reprise de l’économie est entravée.

Le marché immobilier tient essentiellement sa reprise d’après confidemment aux ménages favorisés

Reprise marche immo menage aise

Le marché immobilier tient essentiellement sa reprise d’après confidemment aux ménages favorisés. Il s’agit là des plus grands enseignements que les analystes ont retenus en regardant de près les différents rapports, études et dossiers portant sur le sujet. L’occasion leur permettant également de faire valoir que cette situation peut être passagère.

Déconfinement : la population française plus « fourmi » que jamais

Population epargnante deconfinement

Selon un sondage IFOP commandé par la branche services immobiliers du BNP Paribas, les Français envisagent d’épargner davantage au sortir du confinement. Parmi les produits d’épargne les plus plébiscités, le livret A et le livret Développement durable arrivent en tête. Considérée comme une valeur refuge, la pierre continue pour sa part d’attirer les Français. Les épargnants souhaitent notamment profiter de la sécurité qu’elle offre.

Coronavirus et endettement élevé peinent à ébranler la santé financière des Canadiens

Coronavirus endettement élevé canada

Coronavirus et endettement élevé peinent à ébranler la santé financière des Canadiens. C’est du moins, ce que s’accordent à dire certains analystes tenant en compte des différents facteurs permettant à ces derniers de faire preuve de résistance face à des adversaires aussi coriaces en soulignant cependant que cette capacité est limitée dans le temps.

Les bailleurs restent optimistes malgré la crise

Bailleurs optimistes crise

Lourdement impactés par la crise, les propriétaires bailleurs ont accueilli l’annonce du déconfinement avec soulagement. Pour la grande majorité d’entre eux, le moral est désormais beau fixe. Preuve de cette confiance retrouvée, la plupart n’envisagent pas l’hypothèse d’une baisse des loyers. Toutefois, malgré l’optimisme ambiant, ils sont 28 % à être angoissés par leur situation financière au sortir du confinement.

La pandémie de Covid-19 pèse sur la finance des ménages

Covid19 lourd finance ménage

Sans grande surprise, à l’instar des entreprises, les ménages s’attendent à souffrir financièrement de la pandémie de Covid-19 et du confinement. La baisse des revenus a été inéluctable pour la quasi-totalité des Français, alors que, juste avant l’apparition du virus, bon nombre d’entre eux constataient une nette amélioration de leur pouvoir d’achat.

D’autres priorités ont pris le dessus sur les projets 2020 des Français

Priorité français projet 2020

Le cabinet d’étude Happydemics a récemment rendu publics les résultats de ses enquêtes portant sur les projets des Français pour la saison 2020. Ce qui lui a permis de démontrer que les ménages sont désormais bien nombreux à décider de renoncer à leurs desseins pour concentrer leurs efforts sur d’autres priorités.


L’impact de la crise sur les finances des ménages français se fait déjà sentir

Impact crise finance ménage

Les effets de la crise du coronavirus sur le budget des ménages n’ont pas tardé à se faire sentir. Le dernier baromètre annuel du Cofidis/CSA a révélé que 41 % des Français ont constaté une dégradation de leur situation financière personnelle suite à l’arrêt partiel ou total de leurs activités.

Les Français ne croient pas à une reprise rapide de l’économie

Pas confiant reprise rapide economie

Les impacts de la crise sanitaire sur l’économie accentuent les inégalités sociales en France. La 9e édition du baromètre Cofidis/CSA sur le pouvoir d’achat des Français a révélé que 41 % d’entre eux constatent une dégradation significative de leur niveau de vie. Ce problème touche tout particulièrement les artisans, commerçants, chefs d’entreprises, ouvriers et les sans-emplois.

Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.