Rachat de crédit refusé partout, que faire ?

Pour espérer débourser des mensualités moins élevées dans le cadre de leur prêt, de nombreux Français choisissent de procéder à un regroupement de crédits. Mais pour plusieurs raisons, il arrive que le dossier d’un client soit refusé partout. Dans ce cas, il doit se tourner vers des alternatives de dernier recours.

La plus grande crainte des banques, lorsqu’elles sont sur le point d’octroyer un prêt, est de ne pas se faire rembourser intégralement en cas d’insolvabilité du client. Cette situation leur fera immanquablement perdre de l’argent. Les établissements bancaires se montrent donc stricts sur les critères de sélection des dossiers.

Les demandes de restructuration de prêts ne sont pas épargnées. C’est la raison pour laquelle nombre d’entre elles se soldent par un échec, sachant que les conditions peuvent évoluer au fil du temps. Cela dit, les établissements de crédit érigent leurs propres règles d’acceptation. Il est donc nécessaire de faire appel à des intermédiaires ayant noué des partenariats avec plusieurs enseignes.

Rachat de crédit refusé partout

Pour quelles raisons certaines demandes de rachat de crédit font-elles l’objet d’un refus par les banques consultées ?

Quand un client dépose une demande de rachat de crédits auprès d’une banque, cette dernière, comme avec une étude de dossier de prêt, analyse son cas de manière personnalisée.

L’établissement tient compte non seulement de la stabilité financière du souscripteur, mais encore de la conjoncture économique.

Les refus sont fréquents en raison du durcissement des critères d’éligibilité. Par exemple, un simple rejet de prélèvement bancaire peut conduire la banque à renoncer à regrouper les crédits d’un client, surtout lorsqu’il est question d’un rachat de prêt locataire.

Dans la mesure où l’emprunteur reçoit une réponse défavorable, il peut vouloir en connaître la raison tout en sachant que la banque n’est pas tenue de se justifier. En identifiant les obstacles, il peut les contourner à l’avenir.

Parmi les motifs pouvant inciter les banques à refuser une demande de regroupement de crédits figurent également :

*
  • le fait de ne pas répondre aux critères d’admission qui se basent à la fois sur la situation personnelle et professionnelle ;
  • l’état d’endettement (supérieur à 33 %) ou la précarité dans laquelle se situe l’intéressé ;
  • le fichage au Fichier national des incidents de paiements (FICP) à la suite d’un défaut de remboursement d’un crédit ou d’un surendettement.

Quelles sont les solutions qui restent après un refus de rachat de crédit ?

Pour la banque prêteuse, une restructuration de crédits impossible revient à refuser le dossier du client concerné.

Dans ce cas, conformément à la loi MURCEF qui est entrée en vigueur le 11 décembre 2001, aucuns frais ne peuvent être prélevés. Si le client a dû en débourser lors de sa demande, il peut demander à être remboursé.

Mais il ne devrait pas s’arrêter là puisque plusieurs solutions s’offrent quand même à lui et peuvent lui permettre de rétablir la situation. Par exemple, il peut poursuivre sa quête en multipliant les demandes à l’aide d’un expert en négociation mandaté par maintes banques. Par la même occasion, il peut réaliser des simulations en ligne et passer par des comparateurs de rachat de prêts.

L’intéressé peut aussi miser sur une plateforme de restructuration de crédits entre particuliers, qui ne facture pas de frais de gestion.

Cependant, lorsque la situation financière de l’emprunteur est exceptionnellement très inquiétante, il est conseillé d’attendre qu’elle se régularise, notamment en cas d’interdiction bancaire. Cette recommandation vaut aussi pour les personnes qui ne sont pas en mesure d’effectuer des remboursements dans l’immédiat. Autre solution : un dossier de surendettement peut être transmis à la Banque de France.

Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.