Comparez les offres de crédit immobilier en toute simplicité

et trouvez la solution de financement idéale pour votre projet !

Je compare les meilleures offres !

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Inquiétude autour du bilan et des perspectives 2018 sur le marché immobilier français

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 2 octobre 2018 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

Inquietude bilan perspective 2018 marché immo français

Lors d’une conférence de presse commune, la Fédération française du bâtiment (LCA-FFB) et le Crédit foncier ont dressé un bilan du marché de l’immobilier en France entre le 1er janvier et le 31 juillet 2018, et la situation est alarmante. Les perspectives d’avenir ne sont pas plus encourageantes, avec des baisses attendues sur tous les segments.

Repli continu des ventes de maisons individuelles

Entre novembre 2017 et fin juillet 2018, les ventes brutes de maisons individuelles ont diminué de 9,8 % en glissement annuel sur douze mois. À la fin de la période étudiée, le nombre annuel d’unités vendues est tombé à 123 600, soit 11 400 biens de moins qu’en 2017. Aucune région n’est épargnée, mais certaines sont plus durement frappées, comme l’Occitanie, l’Auvergne–Rhône-Alpes et la Normandie, qui accusent des baisses respectives de 19 %, 21 % et 23 %.

En outre, au cours des mois de juin et juillet dernier, les performances du marché ont même été inférieures à celles de 2015. Se basant sur cette tendance, la LCA-FFB anticipe un recul de l’ordre de 12 à 15 % du volume de vente, ce qui correspond à 115 000 et 120 000 maisons.

Les promoteurs immobiliers s’en sortent un peu mieux, les ventes au début de l’été s’étant contractées de seulement 0,2 % sur un an. Toutefois, entre mai et juillet, aussi bien les mises en vente que les permis de construire ont chuté (-12,8 % et -12,1 % respectivement).

Quel taux pour votre projet ?

Ralentissement sur le marché de la construction

La mauvaise santé du secteur de la construction se reflète sur le nombre de permis de construire octroyés, en baisse de 4,5 % sur un an avec seulement 474 800 autorisations délivrées en juillet dernier. La tendance est similaire en matière de mises en chantier, car la nette décrue observée depuis le printemps 2018. Le Crédit foncier table ainsi sur 411 000 logements neufs construits cette année, soit 19 000 de moins par rapport à l’an dernier. En parallèle, le prix moyen au mètre carré des appartements a augmenté de 2,7 % (4 048 euros) tandis que le coût unitaire des maisons a crû de 3,2 % (264 048 euros).

Le marché de l’ancien est également en difficulté, puisqu’une baisse de 6 % des transactions est attendue, avec 959 000 logements vendus en 2018, au lieu de 900 000 en 2017. Le mouvement s’explique notamment par l’envolée des prix, dans la région parisienne (+4,3 %) comme en province (+3,1 %). À Lyon, Lille, Nantes ou Bordeaux, la hausse est même supérieure à 6 %, quand la moyenne nationale est de +3,5 %.

La réduction des aides publiques mise en cause

LCA-FFB et le Crédit foncier pointent unanimement du doigt la suppression de l’APL accession et le recentrage du PTZ, tous deux entrés en vigueur au 1er janvier dernier. Selon 90 % des adhérents de LCA-FFB dans un sondage, ces deux réformes ont stoppé la dynamique du marché en accession dans les zones B2 et C. En zone B2, les ménages modestes ont vu leur taux d’endettement passer de 29,3 % à 39,4 % d’une année à l’autre, ce qui les rend non solvables et brise leurs rêves de devenir propriétaires.

La fédération redoute même que le nombre de ventes de logements neufs tombe sous le seuil symbolique des 100 000 unités annuelles et plébiscite le retour de l’APL accession ainsi que le maintien du PTZ dans les zones B2 et C après 2019.

Car les conditions de crédit toujours très favorables ne suffisent plus à compenser la flambée des prix du foncier. En août, le taux d’intérêt se situait à 1,43 % et la durée moyenne a été allongée, atteignant 223 mois (l’équivalent de 18 ans et 7 mois), ce qui a pour effet d’alléger les mensualités des emprunteurs ou de leur permettre de s’endetter davantage pour acheter plus grand. Enfin, les établissements prêteurs n’hésitent plus à accorder des financements à 110 %, c’est-à-dire sans apport personnel pour couvrir les frais de notaire .

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.