Ces villes où investir pour des logements locatifs étudiants reste rentable

crédit logement etudiant

Le placement dans un logement destiné à la location étudiante est un investissement intéressant pour les bailleurs à petit budget. Les études menées par Masteos, une société d’investissement, retracent les villes où l’on peut faire de bonnes affaires. Il s’agit des agglomérations urbaines qui comptent une importante population étudiante. Condition à laquelle s’ajoutent les prix au mètre carré très abordables.

Acheter pour faire louer : un investissement attrayant pour les bailleurs ou les particuliers. Pourtant, dénicher le bien rentable, trouver le locataire idéal conditionnent la réussite de l’affaire. Pourquoi ne pas se tourner vers l’investissement locatif sur des logements étudiants ? Il s’agit d’un projet qui peut se tenir sur une trentaine de mètres carrés habitables.

La France compte de nombreuses conurbations étudiantes. Cependant, toutes ces villes n’offrent pas les mêmes prix au mètre carré, malgré la forte demande en location étudiante. En parlant de tarif et de rendement, investir dans l’immobilier locatif estudiantin est-il toujours avantageux ? Quelle ville faudra-t-il choisir pour trouver la bonne affaire ?

Quel taux pour votre projet ?

Les affaires immobilières intéressantes dans les grandes villes étudiantes

Lyon, Rennes, Bordeaux et Paris s’affichent aux premiers rangs des villes étudiantes françaises. L’investissement locatif pour des résidences universitaires dans ces mégalopoles ne serait plus intéressant. Certes, la population estudiantine y est nombreuse, le prix de l’immobilier suit la dynamique des villes. Le tarif au mètre carré dépasse les 4 000 euros.

Pour assurer des rendements avoisinant les 5 % sur l’achat et la mise en location pour des étudiants, la réflexion est de mise.

Il faudra se tourner vers les agglomérations qui hébergent beaucoup d’étudiants.

Par ailleurs, le prix au mètre carré devra être inférieur à 4 000 euros. Ce qui est le cas des villes à proximité des grands pôles universitaires ou qui disposent de plusieurs établissements.

Du côté de Nancy, par exemple, l’acquisition peut se faire dès 2 300 à 2 400 euros par mètre carré. Aussi, pour un petit appartement faisant dans les trente mètres carrés, il faudrait un petit investissement de 70 000 euros.

Quel taux pour votre projet ?

Nancy et Poitiers ont la côte sur le potentiel locatif étudiant

À elle seule, la ville de Nancy compte 798 formations incluant 8 IUT et 11 écoles d’ingénieurs. Côté démographie, la population nancéienne comptabilise 18 % d’étudiants. Ces derniers composent les locataires éventuels des résidences étudiantes.

En investissant dans l’immobilier locatif sur Nancy, le bailleur peut espérer un rendement moyen aux alentours des 6,5 %. En effet, cette rentabilité est due au grand nombre de potentiels locataires ainsi qu’au prix d’achat très faible des bâtiments.

Après Nancy, Poitiers est également une ville où il est intéressant d’investir dans le locatif étudiant. Cette agglomération néoaquitaine comptabilise 20 % d’étudiants parmi sa population. Pour le prix d’achat, il avoisine celui de l’immobilier à Nancy. Vu cette forte présence étudiante, les plus-values restent attractives pour les bailleurs, qui peuvent s’attendre à 5,5 % de rentabilité.

Derrière ces deux villes, Marseille, Montpellier et Caen font partie des localités citées comme étant des zones d’investissement locatif. Le site Meilleurs Agents parle même de pénuries d’offre à la vente dans ces trois villes. En effet, ce sont également des villes abritant un bon nombre d’institutions universitaires. Les résidences étudiantes y trouvent facilement preneurs. Voilà pourquoi, on s’attendrait déjà à des tarifs flambant entre 2 % à 5 % d’ici une année.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.