Baromètre CSA/Cofidis : le pouvoir d'achat des ménages est en berne

Barometre CSA Cofidis pouvoir d'achat ménages en berne

Même si le baromètre CSA/Cofidis révèle un niveau de vie médian et un pouvoir d’achat en berne, les Français restent optimistes, notamment les plus jeunes. Une grande majorité s’attend à des améliorations dans les mois à venir, sans toutefois compter sur les mesures gouvernementales. Ils misent surtout sur de nouveaux modes de consommation plus économiques.

La Suède affiche des résultats économiques contrastés en ce milieu de l’année

Suede affiche resultats economiques contrastés milieu annee

À première vue, l’économie de la Suède se trouve au mieux de sa forme, avec une croissance stable, un taux de chômage à un niveau plancher et les finances publiques excédentaires. De quoi lui offrir un accès à la zone euro. Mais le royaume doit aussi faire face à la montée des dettes des ménages ainsi qu’aux inégalités qui sont de plus en plus marquées.

Pas de perdants en trésorerie en 2019 après la révision du projet de prélèvement à la source

Pas de perdants en tresorerie revision du projet prelevement source

Les récentes hésitations de l’Exécutif concernant le lancement du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu l’an prochain seraient dues à la nécessité de s’assurer au préalable qu’aucun contribuable n’ait à avancer de l’argent à l’État en 2019. Après les ajustements apportés à la fiscalité des bénéficiaires de crédits d’impôt, le Premier ministre a affirmé au cours de son interview au « 20 Heures » de TF1 qu’aucun ménage ne serait perdant en trésorerie.

Le viager peine à se développer en France

Développement du viager difficile en france

Chaque année, en France, entre 5 000 et 6 000 logements sont vendus en viager. Souffrant d’une mauvaise image, ce type d’opération, qui consiste à céder son bien à un tiers, qui en contrepartie, verse une rente versée au vendeur jusqu’à son décès, reste marginal. Pourtant, certains acteurs immobiliers y voient une solution aux enjeux du vieillissement de la population et tentent de relancer le marché.

La croissance du PIB : au plus bas au deuxième trimestre 2018

croissance pib au plus deuxieme trimestre 2018

Au deuxième trimestre, l’économie française ne présente qu’une faible croissance. Pour cause : les grèves dans les transports ont affecté la consommation des ménages. Les économistes tablent sur une reprise au second semestre. L’accélération attendue ne sera cependant pas suffisante pour atteindre une croissance de 2 % d’ici la fin de l’année.

L’endettement des pays émergents menace indéniablement le système financier mondial

Endettement des oays émergents menace système financier mondial

Le système financier mondial n’est toujours pas à l’abri d’une nouvelle crise. C’est ce qu’a annoncé l’ex-gouverneur de la Banque de France en constatant le niveau d’endettement des pays émergents, qui n’a encore été jamais atteint lors des décennies précédentes. Mais qui met tous les pays, émergents comme développés, devant une situation pour le moins préoccupante.

L’atonie de la consommation des ménages français perdure cet été

Atonie de consommation des ménages perdure

Les dépenses des ménages français ont affiché une évolution quelque peu irrégulière en début d’année pour finalement ralentir durant l’été, avec tout juste 0,1% de hausse en juillet. Touchant presque tous les secteurs, ce ralentissement n’est bénéfique ni pour les entrepreneurs et commerçants ni pour le gouvernement. Ce dernier appréhende en effet des impacts sur la croissance du pays.

Certains ménages islandais croulent encore sous des dettes toxiques

Des ménages islandais sous dettes toxiques

La crise bancaire islandaise en 2008 a provoqué des effets néfastes à de nombreux foyers locaux. Ces derniers se retrouvent, depuis, étouffés par des prêts toxiques qu’ils ont enclenchés pour certains projets. Bon nombre de ménages ont été contraints de se séparer de leur logement malgré certaines décisions prises par la juridiction.

L’endettement des ménages marocains a été mis en examen par la Banque centrale

Endettement des ménages marocains mise en examen par banque centrale

La Banque centrale a effectué une analyse concernant les dettes de la population marocaine. L’étude s’est portée notamment sur le volume de crédits à la consommation et son évolution, le profil des bénéficiaires et la répartition des prêts accordés. Il s’avère que le taux d’endettement est resté quasi stable depuis trois ans.

L’évolution future de la consommation des ménages inquiète les économistes

Economistes inquiets sur situation de consommation des ménages

À la lecture du rapport publié par l’Insee concernant la consommation des ménages en biens au troisième trimestre, les experts redoutent l’atonie de la croissance économique nationale pour cette année. En effet, après un premier semestre décevant, le rebond attendu n’a pas eu lieu. Pire, le rythme de progression de cet indicateur clé a diminué à 0,1 %.

Le pouvoir d’achat des Français s’est notablement amenuisé en un an

pouvoir d'achat amenuisé en un an

L’inflation menace le pouvoir d’achat de la population, c’est dans la logique des choses. C’est ce que les ménages français sont en train de subir à en croire les chiffres publiés dernièrement par l’Insee. Les prix à la consommation ont en effet augmenté de 2, 3% en un an, provenant principalement de la hausse du coût d’énergie et des produits frais.

Un ralentissement de la croissance au deuxième trimestre 2018

Alors que de l’autre côté de l’Atlantique, la croissance pour le deuxième trimestre 2018 atteint 4,1 % en rythme annualisé, celui de l’Hexagone s’est limité à 0,2 %, en dessous de la moyenne trimestrielle de 2017 (0,7 %). Dans la continuité du début d’année, la consommation et le PIB national ont faibli.

Regroupez vos crédits
Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
Rachat de crédits
Regroupez tous vos crédits et diminuez vos mensualités
Votre rachat
de crédit au
meilleur taux
demandez gratuitement un rachat de crédits
Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.