Comparez les offres de crédit immobilier en toute simplicité

et trouvez la solution de financement idéale pour votre projet !

Je compare les meilleures offres !

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Achat immobilier : de nouveaux arguments pour faire baisser les prix

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 27 octobre 2023 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

achat de maison

L’inflation et la hausse des taux de crédit réduit le pouvoir d’achat des Français. Dans ce contexte, certains vendeurs pourraient être amenés à baisser davantage leurs prix s’ils souhaitent se débarrasser de leur bien. Une aubaine pour les acheteurs, qui retrouvent un pouvoir de négociation.

Les acheteurs sont-ils en passe de revenir en position de force sur le marché de l’immobilier ? Entre des taux de crédit qui continuent de grimper, et des prix qui commencent à refluer mais seulement timidement, il est possible que certains vendeurs doivent faire davantage d’efforts s’ils souhaitent se séparer de leur bien.

D’autant qu’avec un contexte inflationniste toujours présent, le pouvoir d’achat des potentiels acquéreurs est fortement altéré. Et cela se ressent sur le nombre de transactions immobilières enregistrées. En effet, dans son rapport annuel du mois dernier, le site d’estimation immobilière Meilleurs Agents estimait qu’à la fin de l’année 2023, le nombre de transactions devrait descendre à 890 000 sur l’ensemble de l’année.

Quel taux pour votre projet ?

Vendeur pressé, acheteur avantagé

Si ces chiffres s’avèrent exacts, il s’agirait d’une baisse de 20% par rapport à l’année 2022. De quoi pousser les vendeurs à revoir leurs prix, et redonner aux acheteurs un pouvoir de négociation ? Cela dépend de plusieurs facteurs.

Tout d’abord, la question qui se pose est la suivante : le vendeur est-il contraint de conclure la vente le plus vite possible ? C’est le cas, par exemple, s’il a besoin de toucher rapidement de la trésorerie afin de procéder à un investissement, ou s'il se retrouve dans une situation de séparation avec son/sa conjoint(e). Au contraire, peut-il se permettre d’attendre l’offre la plus alléchante possible ? Dans la première hypothèse, l’acheteur pourrait se retrouver en position de force, et le vendeur contraint de vendre à un prix potentiellement inférieur à ceux du marché.

Acheteur solvable, pouvoir de négociation en hausse

Toutefois, le pouvoir de négociation de l’acheteur dépend également de sa solvabilité. « Les meilleurs profils qui parviennent à négocier, ce sont avant tout les bons dossiers, notamment ceux qui peuvent acheter au comptant sans crédit, et étonnamment il y a en beaucoup ! C'est extrêmement prisé car il n'y a aucun risque sur le financement », explique aux Echos Corinne Joly, la PDG de Particulier à Particulier (PAP), le portail d’annonces immobilières.

Autrement dit, ce ne sont pas les primo-accédants qui sont généralement en position de négocier le prix d’achat d’un bien, mais plutôt ceux qui ont déjà été propriétaires auparavant. A moins que le prix affiché soit largement supérieur à ceux du marché. Pour le savoir, l'acheteur peut notamment consulter la plateforme « Données de valeur foncière (DVF) », mise en place par la Direction générale des finances publiques (DGFIP). Ce fichier permet de connaître les transactions immobilières intervenues au cours des cinq dernières années sur le territoire métropolitain et les DOM-TOM, à l’exception de l’Alsace, de la Moselle et de Mayotte. Et donc, de se faire une idée du prix des biens vendus dans son secteur géographique.

Enfin, l’acheteur peut potentiellement avoir un levier de négociation sur le bien convoité, si ce dernier a une mauvaise note au diagnostic de performance énergétique (DPE). Si le logement mis à vendre est une passoire thermique, sa valeur peut en être réduite. L’acheteur peut en effet faire valoir que le bien nécessite de lourds travaux de rénovation, en présentant au vendeur des devis et factures provenant d’artisans.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.