Comparez les offres de crédit immobilier,

et trouvez la solution adaptée à votre projet !

Je compare les meilleures offres !

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Prêt immobilier : les taux de crédit ont-ils atteint un plafond ?

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 7 novembre 2023 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

modèle de maison

Pour la première fois depuis presque deux ans, les taux immobiliers des prêts conclus pour 15 et 20 ans se stabilisent, selon certains courtiers. Le signe d’une future baisse des taux d’emprunt ?

La fin de la hausse des taux est-elle enfin d’actualité ? S’il est encore trop tôt pour se prononcer sur les mois à venir, les premiers barèmes des banques reçus pour novembre laissent entrevoir un espoir pour les emprunteurs.

En effet, pour la première fois depuis presque deux ans, les taux immobiliers pratiqués par les banques commencent à se stabiliser. « Ça faisait longtemps que nous n’avions pas vu ça », admet Maël Bernier, la porte-parole de Meilleurtaux.

« Un point de bascule »

Selon le courtier, au 1er novembre, les taux de crédit s’élèvent en moyenne à 4,25% sur 15 ans, 4,35% sur 20 ans et 4,50% sur 25 ans. Alors certes, pour les prêts les plus longs, c’est plus que le taux moyen relevé le mois dernier, puisqu’il s’élevait à 4,45%. En revanche, sur 15 et 20 ans, les taux n’ont pas bougé.

« Nous sommes à un point de bascule, analyse Maël Bernier. Je pense qu’on est à un palier avec des taux autour de 4,5% sur vingt ans et plus ». Un diagnostic partagé par l’économiste Michel Mouillart. « On ne franchira pas le seuil des 5 %, soyons clairs, on ne le franchira même jamais », déclarait-il lors de la présentation du dernier observatoire Crédit Logement il y a deux semaines.

Quel taux pour votre projet ?

Des banques plus ouvertes à prêter

C’est vrai qu’il est difficile d’envisager un scénario contraire. Car pour rappel, le 26 octobre, la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé qu’elle ne relèverait pas le niveau de ses taux directeurs.

Après dix hausses consécutives, l’institution monétaire a en effet mis le pied sur le frein, car l’inflation montre enfin des signes de ralentissement dans la zone euro. En octobre, les prix n’ont augmenté que de 2,9% sur un an, contre 4,3% le mois dernier. Une baisse de l’inflation qui se fait également sentir dans l’Hexagone, bien que plus modeste. Selon l’Insee, la hausse des prix a ralenti à 4% au mois d’octobre, contre 4,9% en septembre.

Le maintien des taux directeurs de la BCE à 4% va avoir un impact direct sur le comportement des banques sur le marché du crédit. Elles devraient en effet se montrer plus ouvertes à prêter, car le coût de l’argent qu’elles empruntent pour financer les crédits des particuliers va cesser d’augmenter. Il semblerait que ce soit même déjà le cas. « Elles étaient jusqu’ici centrées sur les meilleurs profils mais commencent à prendre les dossiers de clients lambda », remarque Maël Bernier.

Après la stabilisation des taux, un recul ?

La réouverture du marché et la stabilisation des taux sont-elles parties pour durer ? Difficile de se prononcer aujourd’hui, car la situation est pour le moins imprévisible. En effet, la BCE n’a pas exclu une potentielle hausse de ses taux directeurs à nouveau, si la situation économique et géopolitique l’exige. Le fait d’avoir choisi le statu quo « ne signifie pas que nous ne procèderons plus jamais à un relèvement (...) Nous devons êtes sûrs qu’il y a une bonne transmission de notre politique à tous les pays de la zone euro », a expliqué Christine Lagarde, la présidente de la BCE, dans sa conférence de presse du 26 octobre.

Pour autant, Michel Mouillart s’avère optimiste pour l’avenir. En 2024, « nous allons vers un recul des taux d’emprunt avec un taux moyen sur vingt ans et plus de 3,5%. Après, si tout va bien, nous descendrons progressivement avec un moyen de 2,75% en 2025, donc en fin d’année un taux entre 2,25 et 2,5% », explique-t-il au Parisien.

Le lien a bien été copié

J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.