Comparez les offres de crédit immobilier,

et trouvez la solution adaptée à votre projet !

Je compare les meilleures offres !

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Prêt immobilier : pourquoi les emprunteurs modestes sont de plus en plus rares à emprunter ?

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 25 août 2023 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

modèle de maison

Alors que les taux frôlent les 4% pour les prêts les plus longs, les ménages aux revenus modestes, ou dotés d’un faible apport personnel, doivent renoncer à leurs projets. Les emprunteurs d’aujourd’hui ont donc des revenus de plus en plus conséquents.

Cet été, les taux de crédit immobilier continuent de flamber. Selon le dernier Observatoire Crédit Logement/CSA, le taux moyen, toutes durées confondues, s'est établi à 3,61% en juillet, contre 3,45% en juin. Dans le détail, ils atteignent 3,89% pour les prêts les plus longs, 3,73% pour les prêts conclus sur 20 ans et 3,52% pour les prêts sur 15 ans.

Des taux de crédit qui pourraient atteindre 4,5% d’ici fin 2023

Cette hausse des taux n’est d’ailleurs pas prête de s’achever. D'une part, car le taux d’usure, taux maximum « tout compris » au-dessus duquel une banque ne peut pas prêter, atteint des sommets. Révisé mensuellement depuis le 1er février, il a dépassé la barre des 5% pour les prêts de 20 ans et plus en juillet, et il s’élevait même à 5,33% au 1er août pour les prêts d’une durée de 25 ans.

D’autre part, car la Banque Centrale Européenne (BCE) ne cesse de relever ses taux directeurs, afin d’enrayer l’inflation. Ce qui augmente le coût de l’argent pour les banques, qui font monter les taux de crédit qu’elles proposent à leurs clients.

Dans ce contexte, certains courtiers estiment que d’ici la fin décembre 2023, les taux des crédits immobiliers pourraient ainsi atteindre 4,5%, et même 5% début 2024.

Quel taux pour votre projet ?

Une baisse du « coût relatif » de l'achat immobilier

Une telle flambée des taux pourrait laisser penser que le coût de l'acquisition d'un logement (coût du crédit immobilier inclus), au regard des revenus des emprunteurs, augmente. Pour autant, il n’en est rien : « le coût des opérations réalisées recule depuis début 2023, après les tensions des dernières années », révèle l'Observatoire Crédit Logement-CSA.

Si ce « coût relatif » baisse en 2023, ce n’est pas parce que le coût du crédit immobilier diminue, ce dernier étant donc plutôt en augmentation. Mais c’est plutôt parce que « les revenus des emprunteurs s’élèvent à un rythme plus rapide qu’auparavant (+6,8% pour les 7 premiers mois de l’année, en glissement annuel contre +4,4% en 2022) », souligne l’Observatoire.

Dans le détail, “les salaires et autres revenus d'activité des ménages parvenant à emprunter pour acheter dans le neuf grimpent de 7,6% sur les 7 premiers mois de l'année. Et de quasi 8% pour acquérir une maison ou un appartement dans l'ancien”, indique le site d’information MoneyVox.

Des emprunteurs de plus en plus riches

De fait, l’accès au marché devient de plus en plus difficile pour les emprunteurs modestes, contraints d’abandonner leur rêve de devenir propriétaires. Ou de revoir leurs exigences à la baisse, en faisant des concessions sur plusieurs aspects, telles que la localisation du logement convoité ou la surface du bien.

Par ailleurs, la situation est encore plus compliquée pour les emprunteurs faiblement dotés en apport personnel. Puisqu’en effet, les taux atteignaient en moyenne 4,32% en juillet pour ces derniers, selon l’Observatoire. Voire « 4,50% pour une petite partie d'entre eux », ajoute-t-il.

Enfin, la remontée des taux d’intérêt affecte même certains ménages plus aisés, eu égard aux prix pratiqués dans bon nombre de grandes agglomérations, qui ne baissent que sensiblement jusqu’à présent.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.