Comparez les offres de crédit immobilier,

et trouvez la solution adaptée à votre projet !

Je compare les meilleures offres !

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Immobilier : une chute du nombre de transactions, annonciatrice d’une baisse des prix ?

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 2 août 2023 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

bâtiments

Entre une inflation toujours élevée, et des taux qui ne cessent de grimper, les acheteurs ne se bousculent pas sur le marché de l’immobilier. Cette baisse du nombre de transactions enregistrée depuis quelques mois par les notaires pourrait pousser les vendeurs à revoir leurs prix.

Une chute vertigineuse des ventes. D’après la dernière note de conjoncture des notaires de France du 25 juillet, le nombre de transactions immobilières recensé en mai 2023, sur les 12 mois précédents, ne s’élève qu’à 1,029 million, contre 1,177 million en mai 2022. “Soit une chute de plus de 12% !”, souligne le site Capital.fr.

Une inflation galopante qui freine les acheteurs...

Les raisons de cette dégringolade des ventes sont bien identifiées par les notaires. “La détérioration des volumes est à relier directement au contexte inflationniste”, expliquent-ils. En effet, la hausse des prix à la consommation a été forte depuis fin 2021, pour atteindre 6,2 % en France en octobre et novembre 2022 selon l’indice des prix à la consommation (IPC) mesuré par l’Insee. Si bien qu’”un tel niveau d’inflation n’avait pas été observé depuis les années 1980”, observe la Banque de France.

Puis, durant les 5 premiers mois de l’année 2023, malgré un ralentissement, l’inflation est restée élevée. Sur un an, les prix à la consommation ont ainsi augmenté de 5,1 % en mai 2023, d’après l’Insee.

Quel taux pour votre projet ?

… Cumulée à une hausse des taux rapide et brutale

Par ailleurs, la chute des transactions immobilières s’explique également par “la hausse marquée et rapide des taux d’intérêt”, selon les notaires de France. En effet, alors qu’au 30 mai 2022, le taux moyen constaté par les courtiers pour les prêts les plus longs était de 1,68%, il est passé un an plus tard à 3,60%. Et depuis mi-juillet, il a même dépassé la barre symbolique des 4%.

Pour comparaison, entre le 30 mai 2021 et le 30 mai 2022, ce taux n’avait progressé que de 1,26% à 1,68%. “À revenu égal, les emprunteurs perdent alors mécaniquement une part très importante de pouvoir d’achat”, explique Capital.

La fin d’un “âge d’or” des transactions immobilières

Un autre phénomène peut, encore, justifier les baisses des ventes enregistrées de mai 2022 à mai 2023, par rapport à l’année précédente. C’est la fin de ce que les notaires appellent un “âge d’or” des transactions immobilières.

Entre 2021 et 2022, les ventes ont en effet été boostées suite aux confinements successifs liés à la crise du Covid-19 set à la généralisation du télétravail. Des évènements qui ont donné l’envie à de nombreux acheteurs d’investir, lorsqu’ils le pouvaient, dans des biens dotés d’un jardin, d’un balcon ou d’une terrasse. Un boom du marché de l’immobilier, qui a eu pour effet de faire grimper les prix des logements.

Quel taux pour votre projet ?

Une baisse des ventes à relativiser

Alors certes, comparé à cette période faste, le nombre de transactions immobilières a peu à peu chuté depuis le printemps 2022. Ce qui pourrait contraindre les vendeurs à baisser leurs prix dans les mois à venir pour que leurs biens trouvent preneurs. Les notaires estiment ainsi que la baisse des ventes devrait s’accentuer au second semestre de l’année 2023.

Toutefois, le nombre de ventes reste toujours élevé. Celui-ci n’a jamais dépassé la barre du million du début des années 2000 jusqu’en 2019. Il se situait généralement dans une tranche comprise entre 700 000 et 900 000 transactions.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.