Les loyers en dehors de Paris permettent de se loger dans une habitation plus spacieuse

négociation immobilière

Pour un loyer mensuel de 1 500 euros, la surface louable à Paris est actuellement estimée à 52 m². Du fait de ce prix conséquent, plusieurs locataires choisissent de s’établir en dehors de la Ville Lumière. Dans quelques communes environnantes, ils ont par exemple la chance de prendre une maison au lieu d’un appartement.

S’ils projettent d’acquérir ou de louer un logement, beaucoup de Parisiens s’éloignent de la capitale. Tant ils veulent profiter d’un plus vaste espace de vie. SeLoger, qui a analysé ce choix, affirme qu’il se révèle plutôt judicieux. Le portail immobilier a en fait cherché à savoir à combien s’élève le gain de surface accompagnant cette décision.

En s’établissant à 60-90 minutes de Paris, a-t-il découvert, le locataire pourra acquérir 50 m² supplémentaires. Ceci dans 50 % des villes localisées dans ce rayon. À noter que le loyer de référence pris dans cette étude a été fixé à 1 500 euros par mois.

Quel taux pour votre projet ?

La surface louable est doublée dans certaines zones

15 % des communes dans le même périmètre susmentionné proposent, quant à elles, une hausse de 65 m². Ce qui équivaut à l’ajout d’un plus grand séjour, mais aussi de trois chambres. Plus important encore, à plus de 60 minutes de Paris, le potentiel gain de surface va jusqu’à deux fois. Le locataire détient la possibilité d’habiter dans un logement de 100 m² en moyenne, pour 1 500 euros par mois. Dans la Ville Lumière, il devra se contenter de 52 m² seulement. SeLoger précise néanmoins que le surplus de mètres carrés dépend de chaque secteur, variant entre :

  • 106 m² à Mesnil-Saint-Firmin, une ville du département de l’Oise ;
  • 12 m² dans la commune de Feucherolles, dans les Yvelines.

S’il s’établit à 60 minutes de Paris, le locataire pourra profiter en moyenne de 36 m² en plus. Certaines différences existent sans aucun doute entre les zones. Il est en effet possible de gagner jusqu’à :

  • 36 m² à Villepinte et Sevran ;
  • 38 m² à Franconville ;
  • 48 m² à Évry ;
  • 49 m² à Melun ;
  • 72 m² à Chennevières-lès-Louvres, dans le Val-d’Oise.

Autant d’informations à noter pour les personnes souhaitant effectuer un investissement locatif, qui est éligible à une loi pinel simulation.

À signaler qu’en s’ajustant à ces données, celles-ci devraient augmenter leur chance de trouver un preneur pour leur logement.

Quel taux pour votre projet ?

Une exception doit être considérée

Enfin, l’on bénéficie en moyenne de 21 m² en plus en s’écartant d’une demi-heure de Paris, pour 1 500 euros. Ce constat a été établi à partir des renseignements recueillis dans presque toutes les communes se trouvant dans :

  • La Seine-et-Marne ;
  • Les Hauts-de-Seine ;
  • Le Val-de-Marne.

SeLoger détaille que le gain de surface a par exemple été calculé à :

  • 2 m² à Levallois-Perret ;
  • 32 m² à Noisy-le-Grand ;
  • 36 m² à Neuilly-sur-Marne ;
  • 39 m² à Garges-lès-Gonesse ;
  • 41 m² à Sarcelles.

Le diffuseur d’annonces immobilières résume :

Avis aux locataires parisiens qui rêvent de troquer les quatre murs de leur appartement contre une maison en banlieue, […] les départements sur les marchés locatifs desquels les gains plus importants pourront être réalisés sont certes les plus éloignés de la capitale, mais aussi ceux où l’on recense la plus forte proportion de maisons. En clair, que ce soit dans l’Oise ou en Seine-et-Marne, il est possible de s’offrir une maison pour le loyer d’un appartement à Paris.

Il remarque cependant qu’un locataire parisien sera confronté à une superficie louable moindre à Neuilly-sur-Seine. Une baisse de 3 m² a été constatée.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.