Menu Crédit immobilier

La majorité des Français trouvent risqué le fait de négocier lors des transactions immobilières

Signature d'un contrat de vente avec modèle réduit de maison devant le contrat.

La demande en propriétés immobilières n’a jamais été aussi forte. Cette conjoncture contribue à une flambée des prix, mais les Français sont quand même, en majorité, réticents à négocier avec le vendeur. À la place, ils préfèrent se positionner sur des conditions plus favorables de prêt.

La raréfaction des biens disponibles modifie le comportement

Plus que par le nombre de transactions qui a battu des records l’an dernier, le marché immobilier français se caractérise aujourd’hui par le manque de biens disponibles.

Important Conséquence : les prix s’envolent et les marges de négociations se rétrécissent.

D’ailleurs, une enquête récente révèle que

Les acheteurs sont de moins en moins enclins à négocier, de peur de se faire recaler par le vendeur. En effet, avec la raréfaction de l’offre, ce dernier a toujours l’assurance de pouvoir vendre son bien au prix qu’il a fixé.

Selon ladite enquête,

Dans les grandes villes, seulement 38,7 % des acheteurs ont le réflexe de négocier le prix demandé par le vendeur.

Pourtant, le même sondage rappelle que

Plus de 50 % d’entre eux jugent les prix affichés déconnectés de la réalité du marché.

À noter toutefois que

52,8 % des futurs acheteurs n’excluent pas l’idée de marchander si le vendeur se montre un peu trop présomptueux.

Un pouvoir d’achat restreint pousse les jeunes à négocier

Avec un parcours professionnel déjà bien établi, les plus de 50 ans négocient rarement les prix. Avec un apport conséquent et un revenu tout aussi, ils peuvent obtenir facilement un gros emprunt, à des conditions très favorables.

Pour les plus jeunes, la tâche s’avère plus difficile. Bien qu’ils puissent développer un partenariat sur le long terme avec les banques, ces dernières ne peuvent leur accorder les mêmes traitements de faveur qu’à leurs aînés, du fait notamment de leur faible revenu et, dans la plupart des cas, de l’absence d’apport.

Pour toutes ces raisons, les jeunes se voient presque obligés de négocier les prix. L’enquête affirme que

La négociation est un passage obligé pour 40 % des moins de 35 ans.

Pour ceux qui ont déjà conclu la vente et qui sont donc en cours de remboursement, une solution existe pour réduire le coût de l’opération, à savoir la renégociation du prêt immobilier. La quête de clientèle qui anime les établissements bancaires les amène à être plus conciliants et à proposer de meilleures conditions de financement que leurs concurrents.

Archives

Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.