Menu Crédit immobilier

La concentration des logements évolue en faveur des petites communes urbaines

couple achetant une maison

La dernière étude de l’INSEE sur l’habitat recense 36,6 millions de logements en France. 82 % sont des résidences principales, dont la proportion affiche un léger repli en 35 ans. Les logements individuels représentent plus de la moitié du parc et dominent dans les petites communes. L’organisme note également une augmentation du pourcentage de biens inoccupés.

Basculement de la concentration des résidences secondaires vers les petites communes urbaines

Paris concentre 16 % des résidences principales, contre 21 % pour les communes rurales.

Important En 35 ans, les unités urbaines de taille intermédiaire ont gagné du terrain, pénalisant les zones rurales.

Alors que le nombre de résidences principales a progressé d’environ 1,1 %, soit 20 points de base de plus que celui des logements des petites communautés urbaines.

Concernant les résidences secondaires, elles sont essentiellement situées dans les localités rurales et les agglomérations urbaines de moins de 100 000 habitants. Là encore, l’urbanisation est en train de faire basculer la répartition. Dans les petites communes urbaines, le nombre de logements s’est accru de 1,3 % par an, quand la moyenne générale reste à 1,1 % et elles concentrent désormais 39 % des biens, en hausse de 7 points de pourcentage par rapport à 1984. De son côté, la part des communes rurales est passée de 51 % à 39 % sur la période étudiée.

Enfin, six logements vacants sur dix se trouvent dans les communes rurales et petites communes urbaines, une proportion qui n’a guère changé depuis 35 ans. En revanche, entre les deux types de communes, la répartition s’inverse, au détriment des communes rurales.

Taux de renouvellement des logements à peine supérieur à 1 %

Selon l’enquête,

« Près de 60 % des ménages à travers l’Hexagone sont propriétaires de leur résidence principale »,

Un chiffre stable depuis 2010 après une période hausse continue au cours des trois décennies précédentes.

Important Un propriétaire sur trois, dont une proportion importante de primo accédants, est en train de rembourser un crédit immobilier.

Cette proportion a régulièrement diminué pendant les 35 dernières années, passant de 72 % au début de la période à 62 % en 2019. Le vieillissement de la population est l’un des principaux moteurs de ce mouvement.

Autre enseignement de l’étude, aussi bien le pourcentage de locataires de leur résidence principale que celui des personnes logées à titre gratuit ont reculé, puis se sont maintenus à environ 40 %. S’agissant du parc locatif de résidences principales, les bailleurs publics et privés en 2019 représentent respectivement 17 % et 23 % de l’ensemble.

Enfin, chaque année, 400 000 logements sortent de terre en France, incluant les départements d’outre-mer. Rapportés à un total de 36 millions, on arrive à peine à 1 % de taux de renouvellement. Sur ce point, le rythme de croissance du stock de logements est plus rapide dans les territoires ultramarins qu’en métropole. Sur deux décennies jusqu’à la fin des années 1990, la moyenne annuelle atteint 2,9 %, avant de ralentir à 2,1 % jusqu’en 2019. Des mesures s’imposent donc pour accélérer la construction tout en réduisant les coûts les contraintes.

Archives

Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.