Négocier le taux de votre crédit immobilier avec de bons arguments

Négociation immobilière

Négocier le taux d’intérêt de votre crédit immobilier est possible dès lors que vous disposez de tous les éléments en mains. Il faut mettre vos atouts en valeur, et surtout prouver à l’établissement prêteur que vous êtes en mesure d’honorer les remboursements. Il existe toutefois des profils d’emprunteurs qui sont privilégiés par les banques.

Monter un dossier en béton

Important Un bon dossier constitue un atout de taille pour convaincre la banque ou l’organisme de prêt.

Outre les informations de base (âge, statut professionnel, niveau de revenus, etc.), vos crédits en cours, la situation de votre compte bancaire, la présence d’un compte d’épargne, etc. sont autant d’éléments qui seront également pris en compte.

Un autre moyen de mettre toutes les chances de votre côté est de maximiser votre apport personnel. Atteindre les 10 % pour les frais d’acquisition et de garantie c’est bien, pouvoir en apporter plus, c’est mieux. Et il ne faut pas négliger les différentes aides proposées par l’État et les collectivités locales.

Quel taux pour votre projet ?

Une profession libérale constitue un bonus

Important Si vous faites partie des personnes qui exercent une profession libérale, vous pourrez profiter de bonifications qui vont de 0,15 % à 0, 30% sur votre taux immobilier. Ceux qui sont dans le métier depuis plus de trois ans, et qui sont bien ancrés dans leur secteur, sont mieux armés pour pouvoir négocier.

Quoi qu’il en soit, ces taux très alléchants accordés aux professions libérales restent un produit d’appel, car l’objectif des banques est de les fidéliser et les inciter à souscrire d’autres produits (par exemple la domiciliation de leurs revenus chez elles ou l’ouverture d’un compte personnel).

Les banques misent surtout sur les jeunes emprunteurs

Le profil idéal pour bénéficier du meilleur taux pour son crédit immobilier est d’avoir la trentaine, des revenus élevés et un compte en banque en excellente santé. Les primo-accédant, qui se trouvent pour la plupart dans cette tranche d’âge, sont par ailleurs les plus visés par les offres de crédit immobilier à taux bas.

Important En fonction de son niveau de revenus, la décote appliquée sur le barème du taux de l’emprunteur peut aller de 0,10 % à 0,15 % pour les crédits à long terme.

Si elle semble infime, rapportée aux taux appliqués actuellement, son impact sur le coût total du crédit est toutefois loin d’être pas négligeable.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.