Le secteur immobilier enregistre ses premières baisses

Baisse du secteur immobilier

En 2018, le secteur immobilier enregistre une baisse des transactions qui n’était pas arrivée depuis longtemps. Au premier trimestre, le nombre de ventes de maisons individuelles a en effet reculé de 17 % en moyenne sur l’ensemble du territoire par rapport à 2017. Les professionnels craignent que cette tendance ne se poursuive inexorablement jusqu’à la fin de l’année.

Une tendance confirmée

Les ventes de maisons individuelles sont en recul depuis 5 mois consécutifs dans toutes les régions de France. Certaines enregistrent d’ailleurs des baisses record comme la Bretagne, la Normandie ou l’Auvergne.

Pour les professionnels du secteur, ces chiffres sont la conséquence des récentes mesures gouvernementales qui ont réduit les aides pour l’accession à la propriété comme le recadrage du PTZ.

Important La fin des APL accession a touché de plein fouet les ménages les plus démunis.

Ces dispositifs de soutien ont joué un rôle important dans le dynamisme de l’immobilier pendant les dernières années et, depuis le début 2018, de nombreux ménages n’y ont plus accès et ne peuvent donc plus se permettre d’acquérir un logement. Certains disent que la mauvaise météo est à l’origine de cette baisse, mais cela n’explique pas tout.

Quel taux pour votre projet ?

La mobilité mise en avant

Il semble donc qu’une grande partie de la population française ait besoin des aides publiques pour leur projet immobilier.

Important Il est vrai que le pouvoir d’achat des ménages en matière d’immobilier a très nettement diminué au cours de la dernière décennie.

Le gouvernement en place est au courant de cette situation qui ne semble pas faire partie de ses préoccupations. Celui-ci a d’ailleurs décidé de maintenir sa décision de baisser les aides, tout en sachant les conséquences qu’allaient engendrer de telles mesures fiscales.

Important Une mesure de façade dont le but est clairement de favoriser la location au détriment de la propriété.

Être propriétaire de son logement constitue en effet un frein à la mobilité professionnelle et semble ainsi contraire à la vision macronnienne de la société.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.