Investir dans l’immobilier sans surcoût fiscal reste possible

Immobilier parisien

Fiscalité immobilière et investissement n’ont jamais fait bon ménage. Cependant, investir dans la pierre et le foncier tout en optimisant – en toute légalité – ses charges fiscales demeure aujourd’hui possible. Zoom sur les solutions permettant de faire baisser vos impôts.

Louez en meublé professionnel

Important La location de bien permet de s’exonérer de l’IFI, si vous optez pour une location en meublé professionnel.

Pour réussir à obtenir le statut de LMP sans être inscrit au registre du commerce et des sociétés, vos recettes annuelles issues de cet investissement immobilier locatif doivent dépasser 23 000 € et le résultat net fiscal doit être supérieur aux revenus globaux du foyer fiscal.

Quel taux pour votre projet ?

Optez pour le démembrement de votre propriété

Un bien immobilier peut être vendu démembré, dans ce cas la nue-propriété sera dissociée de l’usufruit. Ainsi, si vous faites l’acquisition de la nue-propriété « seule », vous serez exemptée de l’IFI. Deux options s’offrent à vous :

  • choisir le locatif social,
  • acquérir un bien en viager.

Investissez dans les forêts

Il s’agit d’un placement d’avenir. Et la France possède de vastes étendues de forêts, qui restent sous exploitées. De ce fait, il est intéressant d’investir dans la filière bois.

Si vous avez décidé d’investir dans des forêts directement ou par l’intermédiaire de groupements forestiers, sachez que seuls 25% de la valeur des bois et des forêts sont concernés par l’IFI, sans plafond.

Participez aux levées de fonds

Garantissant des rendements élevés, le crowdfunding intéresse de plus en plus d’investisseurs ! Et en matière de crowdfunding immobilier, l’investissement ne porte pas sur la construction, mais sur le projet, en soutenant les promoteurs.

Il est donc bon de savoir qu’il s’agit d’un placement financier par voie obligataire exonéré de l’IFI, dont le taux de contribution varie en fonction du profil des investisseurs : 1 500 € pour les jeunes actifs ou 50 000 € à 200 000 € pour les investisseurs en gestion intermédiée.

Quel taux pour votre projet ?

La pierre et la Bourse

Si vous investissez dans des foncières cotées constituant, et que vous déteniez au moins 5% des parts, sachez que celles-ci sont exemptées de l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI). Il est vrai qu’il s’agit d’une solution volatile, mais elle est bien rémunératrice sur le long terme, d’après plusieurs études effectuées sur l’efficacité de ce placement financier.

Transformez vos bureaux en logements

D’après l’article 35 du Code général des impôts, si vous transformez des locaux professionnels en locaux résidentiels ou en hôtels, vous serez exonérés de l’IFI. De nombreux acteurs se sont lancés aujourd’hui sur ce créneau à l’exemple de Novaxia, de 123 IM ou LBO France.

Et le président de Novaxia, Joachim Azan, n’a pas manqué de souligner un autre avantage de la conversion :

en investissant dans un PEA, vous serez certes assujettis aux prélèvements sociaux, mais au bout de cinq ans, vous profiterez d’une exonération de taxe sur les plus-values.

Joachim Azan.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.