Comment payer moins d’impôts grâce à l’immobilier ?

 Monnaie euro et mini maison

Pour tous ceux qui vont être touchés par les hausses d’impôts, il existe de nombreuses possibilités de défiscalisation en investissant dans l’immobilier. Certaines sont accessibles au plus grand nombre tandis que d’autres requièrent une grande expérience dans le secteur. Voici donc un petit guide pour vous y retrouver parmi quelques-unes de ces dispositions.

Investir dans une résidence services neuve

Le dispositif Censi-Bouvard concerne ce type de produit immobilier et vous offre la possibilité de passer au statut de loueur en meublé non professionnel (LMMP).

Vous pourrez donc déduire les charges telles que les intérêts d’emprunt de vos recettes locatives et pratiquer des amortissements comme la déduction des loyers d’une partie du prix du logement. Il est ainsi possible d’obtenir une réduction d’impôt de 11 % du prix d’achat dans une limite de 300 000 euros.

Quel taux pour votre projet ?

Une réduction d’impôt jusqu’à 21 % avec la loi Pinel

Ce dispositif remplace la loi Duflot et prévoit quelques assouplissements. Il vous permet de déduire de vos impôts un pourcentage du prix d’achat d’un logement neuf mis en location en tant qu’habitation principale.

L’engagement locatif est maintenant de 6, 9 ou 12 ans et offre respectivement une réduction de 12 %, 18 % ou 21 %. De plus, il est désormais possible de louer à un ascendant ou un descendant. Investir en locatif devient donc très intéressant au point de vue fiscal.

Investir dans l’ancien

Important La création d’un déficit foncier est un très bon moyen pour défiscaliser en investissant dans l’ancien.

Il représente en fait la différence entre les loyers déclarés et le montant de travaux de rénovation, d’entretien ou d’amélioration. Si ceux-ci sont supérieurs aux loyers, vous pourrez ainsi les déduire de vos revenus imposables à hauteur maximum de 10 700 euros par an. Il est aussi possible de reporter le solde restant s’il dépasse ce montant sur les revenus des années suivantes.

La loi Malraux

Pour bénéficier de ce dispositif, il faut investir dans un bien situé dans une zone protégée comme une aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP), effectuer des travaux de rénovation et le mettre en location pour une période minimale de 9 ans.

Vous pourrez ainsi déduire de vos impôts 30 % du montant des travaux pour les secteurs sauvegardés et 22 % en AVAP, le plafond étant fixé à 100 000 euros par an sur 4 ans.


J’emprunte
sur
15 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.