Les ménages multipropriétaires se comptent en million en France

agent immobilier tenant une clé de maison

Selon une étude menée par l’Insee, environ 24 % des ménages habitants dans l’Hexagone sont multipropriétaires. Ce pourcentage représente un million de locateurs possédant au minimum cinq habitats. Autrement dit, les 2/3 des résidences appartenant à des particuliers sont détenus par les ménages multipropriétaires. La Fondation Abbé-Pierre s’insurge contre ce phénomène.

Les ménages multipropriétaires équivalent à 3,5 % des Français. Par ailleurs, ils possèdent la moitié des logements loués par des particuliers. Les 6,7 millions d’habitats détenus par les entreprises HLM ou privées sont exclus. Dans certaines métropoles françaises, le phénomène prend de l’ampleur.

C’est surtout le cas du quartier du Vieux-Lille, situé sur la presqu’île de Lyon et le 8e arrondissement de Paris. La situation est similaire dans les villes recensant une importante concentration immobilière. Plus précisément, il s’agit du Vieux-Port marseillais et de l’hypercentre de Toulouse. En général, les multipropriétaires sont des couples au pouvoir d’achat élevé et plus âgés par rapport à la population générale.

Quel taux pour votre projet ?

Les ménages les plus aisés sont les plus concernés par le phénomène

Les couples extrêmement riches et âgés de plus de 40 ans sont les plus concernés par la forte concentration des maxi-propriétaires.

Mathias André, travaillant au sein du département des études économiques de l’Insee, affirme :

Ce sont des gens plus âgés que la population générale, qui sont davantage en couple et qui sont aisés.

Mathias André

La Fondation Abbé-Pierre réagit face à l’ampleur du phénomène. Selon Christophe Robert, le directeur général,

Important Cette forte concentration des multipropriétaires accentuera encore plus les inégalités en termes de richesse.

De plus, à cause de la cherté des habitats, les locataires font face à des difficultés majeures. Par exemple, ils ont du mal à trouver un bien locatif à proximité de leurs bureaux. Ou alors, ils ne peuvent pas accéder à la propriété.

La seule solution est de devenir propriétaire. Néanmoins, acheter un bien coûte cher. Tous les occupants ne sont pas éligibles à un crédit immobilier.

Seul un courtier en crédit pourra déterminer la capacité d’emprunt d’une personne.

Quel taux pour votre projet ?

Quelques données chiffrées pour expliquer ce phénomène

Le nombre de résidences détenus s’accroît naturellement avec le pouvoir d’achat. Sur les 10 % des couples les plus riches, 60 % sont maxi propriétaires.

7,3 millions de couples possèdent au minimum deux logements. 13 % des ménages sont propriétaires de deux biens, ainsi que d’un quart du parc de résidences. Les détenteurs d’au minimum 3 maisons (soit 11 % des multipropriétaires) détiennent 46 % du parc.

Les données de l’Insee confirment ce constat. En effet, sur les 0,1% des ménages aisés, 42% d’entre eux sont maxi-propriétaires. En revanche, sur la moitié des couples modestes, 1,2% possèdent au moins cinq maisons.

D’autre part, les ménages multipropriétaires détiennent une importante part des résidences localisées dans les grandes villes. Les multipropriétaires sont aussi plus âgés. La tranche des 50 à 69 ans est le plus représenté avec 51 %. Peu de ménages jeunes figure parmi les multipropriétaires. Cela équivaut à 2 % pour les moins de 30 ans.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.