Un coup de pouce familial est souvent essentiel pour financer un achat immobilier

agent immobilier et famille

La question financière complique de plus en plus l’accession à la propriété pour les Français, en particulier pour ceux qui ciblent un bien situé en Île-de-France. Pour boucler leur budget et concrétiser leur projet, 33 % des nouveaux Franciliens ont pu compter sur leur famille, au travers d’un héritage ou d’une donation.

33 % des Franciliens ont eu besoin d’une aide familiale pour devenir propriétaires

Les ménages désireux d’acheter un bien immobilier se heurtent actuellement à différents obstacles. À travers le pays, les prix des biens restent élevés et poursuivent leur croissance dans les villes les plus prisées. En parallèle, les taux d’intérêt, auparavant stables à des niveaux bas historiques, s’affichent en hausse depuis quelques semaines. Enfin, le plafond d’endettement de 35 % instauré par le Haut Conseil de Stabilité Financière est devenu une norme contraignante.

Tous les coups de pouce financiers sont donc bienvenus pour mener à bien son projet. Parmi eux, les aides de la famille sont précieuses. Selon une étude réalisée par un grand courtier immobilier,

33 % des acquéreurs en région parisienne se sont appuyés sur un héritage ou une donation.

Ce pourcentage est de 5 points supérieur à la moyenne nationale, ce qui s’explique par une moyenne de prix qui dépasse les 10 000 € par mètre carré dans la capitale et les départements voisins. 55 % de ces acheteurs ont ainsi été en mesure de fournir un apport personnel excédant 10 %.

Important L’importance du soutien familial est encore plus grande pour les 25-34 ans en Île-de-France, puisque 38 % d’entre eux en ont besoin pour espérer devenir propriétaires.

Compte tenu de leurs revenus modestes, seuls 41 % des acheteurs issus de cette classe d’âge parviennent à fournir un apport de plus de 10 %. Les infortunés qui ne bénéficient d’aucun appui risquent pour leur part d’être tout bonnement exclus du marché.

Quel taux pour votre projet ?

L’apport personnel reste indispensable pour décrocher un crédit immobilier

L’étude révèle également qu’en 2021, les revenus nets des acheteurs moyens à Paris s’élevaient à 5 000 euros par mois.

Ces ressources confortables leur permettent d’apporter une contribution de 81 000 € au moment de souscrire un crédit à l’habitat. À l’échelle nationale, cet apport n’est que de 44 600 euros.

Parmi les emprunteurs qui font appel au courtier à l’origine de l’étude, 97 % des demandes de prêt qui aboutissent ont été accordées avec un apport d’au moins 10 000 €. Il reste donc possible de s’offrir un logement sans investir personnellement le moindre euro, mais un tel avantage semble désormais réservé à une poignée d’élus.


J’emprunte
sur
15 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.