Comparez les offres de crédit immobilier en toute simplicité

et trouvez la solution de financement idéale pour votre projet !

Je compare les meilleures offres !

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Contester un prêt immobilier aux intérêts calculés sur 360 jours après 5 ans est possible

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 3 juin 2015 .
Temps de lecture : 2 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

Statue justice

La récente décision de la 16e Chambre de la Cour d’appel de Versailles, portant sur le calcul des intérêts sur 360 jours et la prescription, favorise les emprunteurs. La seule mention du calcul du taux effectif global (TEG) sur 360 jours dans le contrat entraîne la déchéance du droit aux intérêts du prêteur.

Un TEG calculé sur 360 jours annule les droits à l’intérêt du prêteur

Dans le cas où les intérêts d’un prêt immobilier sont calculés sur la base de 360 jours au lieu d’une année civile, la loi stipule que la clause d’intérêt devient caduque, auquel cas les intérêts conventionnels au taux contractuel sont annulés au profit des intérêts au taux légal.

Les banques ont en effet pris l’habitude, pour déterminer les intérêts, de se baser sur un mois de 30 jours, soit un trimestre de 90 jours et une année comptable de 360 jours.

Or, l’article L 313-1 du Code monétaire et financier stipule que le taux légal est fixé pour une année civile, laquelle année civile comporte 365 jours ou 366 jours pour les années bissextiles.

En conséquence, si l’emprunteur procède au remboursement anticipé de sa dette, les intérêts sont calculés sur la base du nombre de jours écoulés depuis la dernière échéance, rapportés à 360 jours par an.

De nombreuses banques pourraient être concernées par cette décision, cette clause figurant sur une grande partie des contrats de prêt immobilier.

Quel taux pour votre projet ?

Le délai de prescription peut excéder 5 ans pour les consommateurs novices

Outre la base de calcul des intérêts, se pose également le problème de la prescription pour des prêts immobiliers datant de plus de cinq ans. La Cour justifie sa décision de ne pas prescrire la demande après 5 ans par le fait que le contenu de la clause litigieuse n’est pas facile à comprendre par les non-initiés.

La Cour d’appel de Versailles précise que le délai de prescription concernant la demande de nullité de la clause des 360 jours ne commence pas à courir le jour de la signature de l’acte de prêt, mais le jour où l’emprunteur constate l’irrégularité.

Pour que le délai de prescription coure à partir de la date de l’acceptation de l’offre de crédit, le consommateur profane doit être en mesure de repérer l’erreur lui-même à la lecture du contrat.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.