Rééquilibrage entre l’offre et la demande sur le marché de l’immobilier ancien

Réequilibrage offre demande marché immobilier

Selon le constat des professionnels de l’immobilier, l’automne 2021 a été marqué par un rééquilibrage entre l’offre et la demande sur le marché des logements dans l’ancien. En effet, selon une étude récente, la demande a fléchi par rapport à la même période de 2020 (-36,9 %).

Ce ralentissement serait lié à l’envolée des prix, d’après l’analyse des agences immobilières. D’autre part, les critères des recherches demeurent inchangés : les acheteurs potentiels ont envie d’espace et de verdure, ce qui explique le succès rencontré par les petites communes et l’engouement pour les maisons.

Quel taux pour votre projet ?

Le nombre de recherches en baisse

L’engouement suscité par les mesures de restrictions sanitaires au cours de l’année 2020 a fait décoller la demande de logements dans l’ancien.

ImportantAinsi, entre l’automne 2019 et l’automne 2020, les recherches immobilières ont bondi de plus de +48 %, mais en un an, leur niveau a baissé de -6,5 %.

L’envolée des prix sur le marché est identifiée comme la raison principale de ce ralentissement de la demande, selon les professionnels du secteur.

Malgré la faiblesse des taux, un grand nombre d’acquéreurs potentiels voient leur capacité d’emprunt diminuer du fait de la hausse constante des prix immobiliers observée ces derniers mois.

Face à l’incertitude sur l’évolution future de la tendance, les agences immobilières recommandent aux propriétaires qui souhaitent vendre leurs logements de ne pas jouer l’attentisme prudent.

Il est préférable de mettre immédiatement le bien sur le marché pour lui garantir une meilleure visibilité auprès des acheteurs.

D’ailleurs, avec le repli de la demande, les délais de vente pourraient se prolonger au-delà des termes ordinaires.

Quel taux pour votre projet ?

Les petites communes et la campagne ont toujours la cote

Autre constat des professionnels immobiliers, les futurs acquéreurs continuent d’orienter leurs recherches de logement vers les petites communes et la campagne. L’attrait pour les grandes villes s’est en effet quelque peu estompé comparé à 2019.

D’autre part, la plupart d’entre eux (63 %) s’intéressent à l’achat d’une maison, mais leur nombre a tout de même régressé de -5 % sur un an (entre septembre 2020 et septembre 2021).


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.