Comparez les offres de crédit immobilier en toute simplicité

et trouvez la solution de financement idéale pour votre projet !

Je compare les meilleures offres !

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Quelle peut être la conséquence d’une négligence dans la formulation de la clause suspensive ?

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 17 février 2021 .
Temps de lecture : 2 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

Conséquence négligence formulation  clause suspensive

Un récent jugement rendu par la Cour de cassation attire l’attention des parties prenantes d’une transaction immobilière sur l’importance de la formulation des clauses suspensives. En effet, les juges ont donné tort au vendeur, lequel a refusé de finaliser la vente de sa maison sous prétexte que le montant du prêt obtenu par l’acquéreur n’était pas suffisant.

Attention à la formulation

En règle générale, un compromis de vente prévoit une clause suspensive pour protéger les deux parties en cas de rejet de la demande de crédit immobilier de l’acquéreur.

Important Une décision de la cour civile de cassation souligne l’importance des termes utilisés dans cette clause du contrat. La mention usuelle du style « un prêt maximum de… » risque en effet de prêter à confusion. La Cour de cassation estime d’ailleurs que sous cette formulation, la condition est remplie dès que l’acquéreur s’est vu octroyer un crédit immobilier, même si le montant est inférieur aux stipulations du compromis de vente.

Quel taux pour votre projet ?

Les conditions sont-elles remplies ?

En l’espèce, la finalisation d’une transaction immobilière chez le notaire n’a pas pu avoir lieu suite au refus du vendeur de signer l’acte de vente. Les faits étant que l’acquéreur n’a obtenu qu’un crédit de 500 000 euros, alors que la condition suspensive tablait sur la somme de 725 000 euros.

L’affaire a été portée devant la justice. Le jugement rendu par la Cour de cassation (Cass. Civ 3, 14.1.2021, P 20-11.224) a donné tort au vendeur. Pour cause, la clause suspensive prévoit que l’acquéreur doit obtenir un prêt d’un « montant maximum » de 725 000 euros, remboursable sur une « durée maximale de… », assorti d’un « taux de crédit immobilier maximum de… ».

Dans ses explications, la Cour précise l’importance de ces formulations. Elle souligne d’ailleurs que la clause suspensive ne sert pas uniquement à protéger l’acheteur des conditions d’emprunt trop contraignantes. Elle oblige également le vendeur à respecter son engagement dès que l’acquéreur remplit toutes les conditions. Dans ce cas en effet, le crédit de 500 000 euros répond tout à fait à l’exigence du compromis de vente, soit un prêt maximum de 725 000 euros.

Il appartient ensuite au candidat à l’acquisition de rechercher des solutions de financement pour compléter la somme requise le jour de la finalisation de l’opération devant le notaire.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.