Une augmentation soutenue des prix de l’immobilier

baisse taux d'intérêt

Les confinements successifs et la généralisation du télétravail, effets de la crise sanitaire, ont modifié les habitudes de vie de nombreux Français. Des changements loin d’être anodins puisqu’ils ont eu des répercussions sur l’immobilier, notamment des maisons, dont les prix ne cessent de s’envoler. Les chiffres du premier trimestre 2021 viennent d’être publiés et font état d’une progression de +6,5 % pour ce type de biens.

La flambée des prix touche notamment l’immobilier ancien

Les prix des logements anciens ont poursuivi leur envolée au cours du premier trimestre 2021. Il s’agit de la progression la plus importante enregistrée depuis 2016. La hausse s'établit à +6,5 % pour les maisons et +5,1 % pour les appartements.

Important D’après les notaires et l’Insee, le prix moyen de l’immobilier ancien a bondi de +5,9 % lors des trois premiers mois de 2021, après avoir augmenté de +6,4 % et de +5,2 % les trimestres précédents. Le nombre de ventes sur une année a dépassé le million, soit précisément 1,08 million de transactions comptabilisées.

À noter : si vous souhaitez financer votre projet à l’aide d’un prêt immobilier, prévoyez un apport personnel conséquent pour mettre toutes les chances de votre côté. Idéalement, celui-ci doit être d’au moins 10 % du montant emprunté.

Quel taux pour votre projet ?

Un marché dynamique

Dans un communiqué, les notaires ont fait savoir qu’il s’agit d’une hausse historique des transactions après la décroissance constatée entre fin 2019 et le dernier trimestre 2020.

Ils précisent également que

Par rapport aux logements libres, la proportion des ventes reste à un niveau semblable à celui de fin 2019.

Selon David Ambrosiano, président du conseil supérieur du notariat,

Le marché immobilier est très actif étant donné que le volume des transactions a atteint le record au premier trimestre 2021. Ceci est notamment dû à l’amélioration du niveau d’épargne des acquéreurs, mais aussi aux taux d’intérêt actuellement très attractifs.

David Ambrosiano

D’après les Notaires du Grand Paris, les transactions immobilières enregistrent également des hausses en Île-de-France. 38 640 ventes ont, en effet, été réalisées pendant le premier trimestre 2021, soit un bond de +3 % sur un an.

Elles sont surtout tirées par les maisons, avec 11 130 transactions conclues sur le trimestre, ce qui correspond à une augmentation de +6 % sur un an, contre +1 % pour les appartements.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.