In’li veut accélérer la production de logement intermédiaire

Maisons de ville modernes dans un secteur résidentiel

Malgré la volonté des Français d’élire domicile en milieux ruraux, la demande de logement dans les grandes villes demeure soutenue. Pour répondre aux besoins des candidats à l’accession, In’li souhaite accélérer la production de logements intermédiaires, des résidences à mi-chemin entre les logements sociaux et les résidences haut de gamme. Selon son patron, renforcer l’offre de logements dans les grandes villes reste essentiel.

Les logements intermédiaires : la réponse aux problèmes de logement ?

Important Le président d’In’li, Benoist Apparu, en est convaincu. Les logements intermédiaires constituent la solution la plus pertinente face à la tension extrême à laquelle est aujourd’hui confronté le marché de l’immobilier, plus particulièrement dans les grandes villes.

Ces logements répondent au mieux aux besoins de la majorité des ménages, en particulier les jeunes salariés qui ne disposent pas de revenu conséquent pour se positionner sur les logements dans le parc privé, mais qui ne sont pas non plus éligibles aux logements sociaux.

Pour appuyer encore plus son argumentation quant à la nécessité de multiplier les constructions dans les grandes villes, M. Apparu soutient que

Construire des logements en périphéries aura un impact environnemental beaucoup plus grave que de densifier les constructions en villes.

Benoist Apparu

Pour maîtriser l’artificialisation du sol, la construction verticale, c’est-à-dire bâtir des immeubles au-dessus de ceux déjà existants, est une solution viable.

Quel taux pour votre projet ?

De nombreuses constructions à venir

Armés de cette conviction, Benoist Apparu et In’li annoncent un projet pharaonique d’un montant de 18 milliards d’euros. Cette somme devrait servir à construire 80 000 logements dans la région parisienne, au cours des dix prochaines années.

Le précédent projet, qui s’était tenu l’année dernière, a été un franc succès. In’li est allé au-delà de ses ambitions en totalisant 5 043 logements réservés (achetés ou faisant l’objet d’un compromis de vente), alors que les prévisions tablaient sur 4 500 logements.

Pour ce nouveau projet, le spécialiste des logements intermédiaires espère que les clients seront de nouveau au rendez-vous et que, malgré le contexte délicat de la crise sanitaire, ils seront nombreux à procéder à une simulation prêt immobilier afin de voir s’ils auront ou pas la capacité de se positionner sur ce marché.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.