Comparez les offres de crédit immobilier en toute simplicité

et trouvez la solution de financement idéale pour votre projet !

Je compare les meilleures offres !

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Immobilier : l’investissement locatif, un placement risqué pour plus de deux Français sur trois

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 18 octobre 2023 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

modèle de maison

La hausse des taux d’emprunt et le recul timide des prix poussent les Français à rester méfiants vis-à-vis de l’investissement locatif actuellement. Certains professionnels assurent pour autant qu’attendre avant d’investir n’est pas forcément la meilleure stratégie à adopter.

L’investissement locatif a-t-il perdu ses lettres de noblesse auprès des Français ? A en croire le baromètre OpinionWay réalisé pour Laforêt Immobilier le 28 septembre, cela semble être le cas. En effet, 69% des sondés estiment que la situation économique actuelle ne les pousse pas à réaliser un investissement locatif. Et seuls 51% considèrent l'immobilier locatif comme un placement financier sécurisant en période de crise économique.

Quel taux pour votre projet ?

Des taux d’emprunt élevés et une réglementation lourde pour louer

Les résultats de ce sondage ne surprennent pas les professionnels du secteur. Car tous les feux semblent être au rouge pour réaliser un investissement locatif actuellement. D’une part, les taux d'emprunt sont élevés. Depuis début septembre, ils dépassent les 4%, que vous empruntiez sur 15, 20 ou 25 ans. Au 4 octobre, ils s’élevaient même en moyenne à 4,45% pour les prêts les plus longs. Dans le même temps, bien que les prix aient chuté dans certaines métropoles, la baisse reste encore très mesurée à l’échelle nationale.

D’autre part, “les propriétaires ont de nombreuses obligations, autour du DPE mais également la nouvelle obligation déclarative des biens immobilier”, explique Charly Tournayre, conseil en ingénierie fiscale et patrimoniale, interrogé par le site d’information MoneyVox. Pour rappel, afin d’identifier les locaux toujours redevables de la taxe d'habitation (résidences secondaires et les logements vacants), le fisc demande en effet à tous les propriétaires de déclarer leurs biens immobiliers à usage d'habitation.

Un contexte fiscal qui n’est pas des plus favorables

Enfin “la fiscalité n'est pas forcément propice à l'immobilier”, ajoute Yves Gambart de Lignières, conseil financier et gestion de patrimoine, interviewé par MoneyVox. En effet, cette année, la taxe foncière a connu une forte hausse d’au moins 7,1% dans la plupart des communes contre 3,4% l’an passé. Et elle devrait même continuer à grimper en 2024.

De plus, pour lutter contre la crise du logement, le gouvernement pense notamment à aligner la fiscalité des meublés touristiques et traditionnels, ainsi que des locations vides, avec un même abattement de 40%. Alors qu’aujourd’hui, les logements meublés touristiques bénéficient d’un abattement fiscal avantageux de 71%.

Quel taux pour votre projet ?

Savoir saisir la bonne affaire sans attendre un futur incertain

Si toutes ces raisons ont de quoi dissuader les particuliers de se lancer dans l’investissement locatif, en attendant des jours meilleurs, certains veulent encore croire que ce type de placement est toujours rentable. Car dans le contexte actuel, l’offre de biens à la vente est de plus en plus conséquente, alors que la demande est en berne. Ce qui place les acheteurs dans une situation de plus en plus avantageuse, alors que les vendeurs, parfois pressés de vendre, peuvent être amenés à baisser leurs prix.

Lorsqu’ils le peuvent, et qu’ils trouvent la bonne affaire, les acheteurs ont donc tout intérêt à investir, quitte à renégocier leur crédit quand les taux baisseront. “Ce qui est sûr, c'est que si vous attendez cinq ans, vous perdez cinq ans pour capitaliser. Tous les ans, vous perdez une année de capitalisation”, estime Bastien Peyriguere, le fondateur de Pépite urbaine, une start-up qui veut démocratiser l'investissement locatif.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.