Menu Crédit immobilier

Après une année 2018 fructueuse, le secteur immobilier amorce un léger ralentissement pour 2019

Ralentissement du secteur immobilier 2019

Dans leur bilan du secteur immobilier pour 2018, les professionnels spécialisés dans le domaine évoquent une année d’exception : les prix ont augmenté, mais le volume des ventes a atteint un niveau proche du record de l’année précédente. La demande a été particulièrement élevée sur le dernier trimestre et les Français avaient hâte de concrétiser leur projet immobilier.

Un bilan positif pour 2018

En 2018, le marché immobilier français a été particulièrement florissant. La demande est restée forte, boostée par la hausse des placements divers dans les grandes métropoles et le retour des investisseurs étrangers, sans oublier la faiblesse des taux.

Tout au long de l’année, de nombreux porteurs de projet se sont empressés de contracter un prêt immobilier afin de bénéficier de conditions d’emprunt favorables, notamment avant que les taux ne repartent à la hausse.

Important Pour la troisième année consécutive, le secteur a affiché une croissance ininterrompue, et poursuit sur une nouvelle année qui s’annonce toute aussi prometteuse.

Ralentissement de la hausse des prix

Sans tomber dans le pessimisme, les professionnels anticipent néanmoins un léger ralentissement pour l’année 2019. Plusieurs signaux annoncent un retour au calme pour ne citer que la décélération, voire la stabilisation des prix immobiliers, quasiment sur tout le territoire.

Important Seules exceptions : la capitale et les grandes métropoles (Nantes, Lyon, Bordeaux…) où les prix continuent de flamber.

Mais même sur ces marchés à forte tension, le secteur semble en perte de vitesse. À titre d’illustration, en région francilienne où l’offre immobilière est largement inférieure à la demande, les notaires du Grand Paris – à partir des données de leurs avant-contrats – évoquent une baisse des prix dès les premiers mois de cette nouvelle année.

Un atterrissage en douceur en perspective

Les délais de vente plus longs sur l’ensemble du territoire démontrent également la détente du marché.

Important Aussi, discuter les prix en vue d’une réduction, tentatives souvent vouées à l’échec ces dernières années, est de nouveau possible.

En 2018, les marges de négociation tournaient autour de 4,60 % en moyenne.

Enfin, le désengagement des primo-accédants affecte grandement le secteur. Important moteur de la demande sur les trois dernières années, cette catégorie d’acheteurs commence à se retirer du marché. Les raisons de leur retrait sont notamment le recentrage du PTZ et l’envolée des prix immobiliers que la faiblesse des taux a de plus en plus de mal à compenser.

Archives

Le meilleur taux pour votre projet
Montant de votre prêt
Durée
15 ans
Je compare les taux
à la une
publicite
services
publicite
Simple & Rapide,
faites le tour de 110 banques
en 5 mn
je dépose une demande
Crédit immobilier
En quelques minutes, comparez les meilleures offres de prêt, sélectionnées et adaptées selon votre profil et votre projet.
Etude
gratuite et sans
engagement
OBTENEZ DES TAUX PERSONNALISÉS EN QUELQUES MINUTES !
Quel taux pour votre projet ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.