Le logement étudiant, un investissement locatif qui a le vent en poupe

Investissement dans un logement étudiant

Alors que le gouvernement tend à réduire les avantages fiscaux liés à l’investissement locatif, les particuliers ne sont pas moins attirés par les logements étudiants. Ces derniers doivent néanmoins prendre certaines précautions avant de s’engager afin de s’assurer des rendements optimaux.

Les avantages d’investir dans un logement étudiant

Le logement étudiant semble être la meilleure solution pour ceux qui souhaitent disposer d’une source de revenus réguliers. Il s’agit aussi d’un investissement locatif qui ne nécessite pas un capital au montant élevé, car un studio ou un petit appartement étudiant coûte entre 75 000 euros et 125 000 euros.

En général, la rentabilité est de 4 % en moyenne par an lorsque le bien est proposé à un loyer raisonnable, correspondant aux moyens financiers des locataires. Il faut cependant noter que ce ne sont pas tous les particuliers qui peuvent s’engager sur ce marché. Cet investissement n’est en effet pas adapté aux primo-accédants, car il est nécessaire de mettre en location le bien pendant au moins 9 ans pour bien apprécier sa rentabilité et pour profiter des avantages fiscaux.

La fiscalité qui régit le logement étudiant est aussi très avantageuse pour les investisseurs. Ces derniers peuvent entre autres profiter du dispositif Censi-Bouvard qui prévoit une réduction d’impôt de 11 % sur le montant HT sur 9 ans, et ce, avec un montant plafond de 300 000 euros. Il leur est également possible de récupérer la TVA si le logement est conservé pendant au moins 20 ans.

Quel taux pour votre projet ?

Les clés pour avoir de bons rendements

Il est primordial de bien étudier les fondamentaux du marché pour « réussir ». Il faut ainsi privilégier les grandes villes universitaires comme Paris, Nice ou Lille. Pour les autres villes, les professionnels estiment qu’il est nécessaire que toute la résidence étudiante soit « recyclable » en logement dans l’éventualité où l’université déménagerait ou fermerait ses portes. Le choix du gestionnaire qui sera en charge d’administrer le bien est aussi primordial. Il s’agit en effet de la personne qui va gérer le logement et qui va rechercher ses futurs occupants.


J’emprunte
sur
7 ans
Quel taux pour votre projet ?
top
Découvrez votre taux personnalisé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.