Les résidences adaptées aux seniors ont un rôle important dans le parcours de vie des Français

Homme qui boit son cafe

Le vieillissement démographique en Europe, notamment en France, n’est plus à redire. Les prévisions statistiques indiquent d’ailleurs une nette hausse du nombre des seniors d’ici 10 à 40 ans. D’où l’indispensabilité des maisons d’hébergement de personnes âgées. Une solution devenue inévitable pour la majorité sur laquelle les concernés ainsi que de leur entourage ont chacun leur propre vision.

Déménager dans une maison de retraite quand on atteint un certain âge où la perte d’autonomie se fait ressentir est un passage inéluctable pour bon nombre d’individus. Et les Français ne font pas exception à cette règle. D’autant que leur famille et amis les soutiennent, de différentes manières, dans cette prise de décision.

En effet, si certains se sentent quelque peu coupables d’expédier leur parent dans ce genre d’endroit, d’autres en éprouvent du soulagement du fait des services spécifiques qui y seront fournis ainsi que des divers aménagements appropriés. Ce dont il ne peut pas forcément bénéficier à domicile.

Les RSS ou Résidences services seniors, notamment, répondent davantage aux attentes des personnes âgées. Ce qui n’empêche pas les Ephad de détenir une grande notoriété dans le domaine.

Les RSS séduisent de plus en plus

Cinq millions de plus, c’est l’augmentation prévue par les observateurs, en ce qui concerne les personnes âgées de plus de 60 ans recensées en France en 2030 (20 millions d’individus contre 15 millions actuellement). L’explosion sera même plus intense en 2060 puisque le nombre des plus de 85 ans aura triplé, à raison de 5 millions contre 1,4 million aujourd’hui.

Ainsi, en dépit des coups de pouce visant à optimiser le maintien à domicile des seniors et des contrats d'assurance habitation adéquats aux personnes âgées, les solutions adaptées à leur perte d’autonomie semblent encore insuffisantes. L’emménagement dans un établissement répondant à leurs besoins devient alors de plus en plus adopté.

Pour mieux analyser l’attractivité de ce type de logements, le site collaboratif Papyhappy a réalisé une étude, en collaboration avec le PGI (Pôle de gérontologie et d’innovation) Bourgogne-Franche-Comté. Celle-ci a révélé que parmi les résidences opérationnelles sur le territoire :

  •  Les EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) sont connus des 85% des enquêtés ;
  •  Les RSS (74%) ;
  •  Les résidences autonomie ou Foyers logements (50%) ;
  •  Les accueils familiaux (45%) ;
  •  Les habitats intergénérationnels (36%) ;
  •  Les béguinages (15%) ;
  •  Les MARPA (11%).

Il s’avère que 80% des seniors vivent aujourd’hui dans un EHPAD. Quoi qu’il en soit, la RSS est tout aussi populaire, étant considérée comme un logement positif par 63% des interrogés, toutes classes d’âge et catégories socioprofessionnelles confondues. Il a été même conclu, à l’issue de l’étude, que cette dernière est de plus en plus privilégiée par rapport au premier. 56% y envisagent de vivre contre 16% en EHPAD, les autres alternatives étant peu connues.

Une décision importante soutenue par des proches

L’étude de Papyhappy a également permis de constater que la décision de quitter son domicile pour s’installer dans une maison de retraite ne vient pas seulement de la personne concernée. Son entourage y contribue aussi même si, dans cette situation, les sentiments peuvent être contradictoires : 40% se sentent fautifs, 38% en éprouvent du regret et 26% se sont montrés anxieux.

En revanche, plus de trois proches sur dix (31%) sont soulagés à l’idée de confier leurs parents âgés à un établissement adapté à leur état. Aussi, les soutiennent-ils de différentes façons, notamment en leur soutenant moralement (72%), en les aidant à rassembler les documents requis (61%), en participant au déménagement (60%) ou bien encore en prenant part aux divers frais (19%).

En outre, 64% contribuent à la recherche de la meilleure résidence, ce, en recourant à :

  •  Des plateformes web de comparaison ou de portails (65%) ;
  •  Un professionnel de la santé (44%) ;
  •  Des événements, tels que des conférences ou des foires (37%) ;
  •  Des services régionaux ou municipaux (33%) ;
  •  Des conseils d’amis ou de connaissances (28%).

Archives

Comparez les
assurances habitation
Plus de 3O formules d'assurance comparées
Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 30 formules
d’assurance habitation comparées
en moins de 3 mn
Je trouve la
meilleure assurance
Assurance habitation
Vous recherchez la meilleure assurance habitation ?
Plus de
30 formules
habitation
comparées
Comparez et trouvez la meilleure assurance habitation
Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.