Les amateurs de la Smart home pourront désormais jouir de l’interopérabilité des objets connectés

routeur sans fil

Une bonne nouvelle pour les usagers de la domotique et les fans d’objets connectés : les trois géants du Web Amazon, Apple et Google se donnent la main avec le concours d’autres acteurs notoires afin de mettre au point un protocole universel. Celle-ci va permettre à tous les appareils installés au même domicile de se communiquer entre eux.

Établir une norme « libre de droits », tel est le nouvel objectif des fabricants d’objets connectés pour cette année 2020. C’est du moins ce qu’ont annoncé mi-décembre Amazon, Apple, Google et la Zigbee Alliance. Une initiative qui, sans aucun doute, révolutionnera énormément l’univers de la domotique bien qu’à son stade actuel, elle représente déjà un atout essentiel pour la maison de demain.

En effet, dès que cette nouvelle technologie sera mise sur pieds, l’Internet des objets s’exprimera avec une langue commune. À savoir que jusqu’ici, chaque produit n’est compatible qu'avec son application propriétaire. Ce qui rend leur déploiement dans une même demeure quelque peu complexe.

Un concept quelque peu compliqué

Ampoule ou sonnette intelligente, chauffage réglable à distance, bracelet de sport, téléviseur avec accès multimédia, appareils électroménagers connectés… Il est clair qu’à l’heure actuelle, les objets connectés sont bien implantés dans la vie quotidienne des ménages.

Ces produits de la haute technologie ont d’autres rôles, mis à part le confort qu’ils comportent puisqu’ils peuvent se servir d’outils de prévention contre d’éventuels sinistres (incendie, cambriolage, etc.). Ce qui fait que leur utilisation impacte sur les primes d’assurance habitation.

Le concept de la maison intelligente ne manque pas pour autant de complexités. En effet, chaque producteur a mis au point sa propre norme pour que ses produits soient commandés uniquement par l’application de la même marque.

Ceux d’Apple ne fonctionnent, par exemple, qu’avec Siri tandis que ceux du géant du commerce en ligne Amazon ne répondent que sur ordre d’Alexa. Il en va de même pour les appareils fonctionnant avec Google Assistant.

Un autre exemple concret : le magasin IKEA est contrôlable à la voix via un Smartphone Android, mais les consommateurs ne peuvent pas y accéder sur un iPhone du fait de son incompatibilité avec le HomeKit de la marque à la pomme. Certes, il est possible d’y parvenir en recourant à un pont de connexion, mais cela se révèle être une tout autre paire de manches.

D’importantes innovations sont attendues très prochainement

Le 18 décembre 2019 est une date à marquer d’une pierre blanche pour les amateurs de la Smart home. Celle-ci va, en effet, encore connaître de grandes innovations, notamment suite à une coalition entre Amazon, Apple et Google dans le but d’unifier la grande variété de normes afférentes à la domotique, à l’échelle internationale.

Une étroite collaboration qui ne se limite pas à ces trois géants de la High Tech, car la Zigbee Alliance les a également rejoints. À savoir, cette dernière regroupe plusieurs acteurs de renom dans le domaine, entre autres IKEA, Samsung SmartThings, Legrand, Schneider Electric et Somfy.

D’ailleurs, il se trouve que le projet innovant, dénommé « Connected Home over IP » ou littéralement « la maison connectée par protocole Internet », qui va permettre à tous les objets connectés de communiquer entre eux, est ouvert à tous les volontaires. Quant aux résultats, ils seront accessibles pour tous les acteurs du secteur, et ce, sans aucune charge supplémentaire.

Archives

Comparez les
assurances habitation
Plus de 3O formules d'assurance comparées
Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 30 formules
d’assurance habitation comparées
en moins de 3 mn
Je trouve la
meilleure assurance
Assurance habitation
Vous recherchez la meilleure assurance habitation ?
Plus de
30 formules
habitation
comparées
Comparez et trouvez la meilleure assurance habitation
Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.