La perception du risque incendie par les Français

Perception risque incendie francais

Les résultats d’une enquête effectuée par OpinionWay font apparaître que le risque incendie est très sous-estimé en France. Ce phénomène entraîne le décès de centaines de personnes tous les ans. Or, il est parfaitement possible de l’éviter selon des experts, au cours de la deuxième édition de l’Observatoire de la sécurité des foyers sur le sujet.

En moyenne, un incendie est enregistré toutes les deux minutes en France. Pourtant, seulement 17 % des Français le considèreraient comme étant une sérieuse menace pour leur logement. Parmi ses principales causes, on peut citer :

  • les négligences ;
  • le manque de sensibilisation auprès du grand public ;
  • les détecteurs de fumée non fonctionnels.

Concernant ce dernier point, 200 000 diagnostics de sécurité sont effectués annuellement par Verisure. Il en résulte que les Français jugent contraignante l’obligation d’avoir un détecteur de fumée chez soi. Guillaume Desbonnets, directeur des alliances de l’entreprise spécialisée dans les alarmes avec télésurveillance, estime :

Les Français ont moins confiance au détecteur de fumée, qui est pourtant un dispositif utile.

Guillaume Desbonnets

Des gestes simples pour prévenir l’incendie

Afin de réduire le nombre d’incendie, il faudrait que la perception du risque change en France. Quelques bonnes habitudes sont aussi à adopter.

Important À titre d’exemple, il est important de vérifier régulièrement les piles du détecteur de fumée et de le tester tous les trimestres.

D’autre part, il est déconseillé de brancher une multiprise sur une autre. Notons que lorsque l’on agrandit un logement, il convient de le signaler à son assureur afin d’augmenter les garanties du contrat d’assurance habitation.

Parmi les bons réflexes à avoir, on distingue également la conservation des objets de valeur et des factures en lieu sûr. En effet, ils sont à garder à un endroit, autre que son propre logement, afin d’éviter qu’ils soient brûlés en cas d’incendie. Selon les experts, une sensibilisation du grand public au risque est aussi indispensable. Cette solution a fonctionné dans d’autres pays à l’instar de la Grande-Bretagne. Elle a réduit le nombre d’incendies de 80 % selon Jean-Vincent Raymondis. Le directeur général adjoint du groupe Saretec raconte :

La Grande-Bretagne a diffusé des campagnes de publicité à la télévision. Du porte-à-porte a même été effectué pour expliquer aux citoyens l’installation des détecteurs de fumée.

Jean-Vincent Raymondis

Les résultats d’une enquête menée par OpinionWa

À en croire les résultats de l’opération, les Français sous estiment considérablement le risque incendie. 32 % d’entre eux identifient le cambriolage comme la principale menace qui pèse sur leur logement, contre 17 % pour l’incendie.

Toujours selon les résultats de l’opération réalisée par OpinionWay, seulement 27 % des sondés savent que le risque est surtout élevé pendant la nuit. Or, la majorité des incendies (70 %) se déclenchent notamment à cette période.

Archives

Comparez les
assurances habitation
Plus de 3O formules d'assurance comparées
Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Plus de 30 formules
d’assurance habitation comparées
en moins de 3 mn
Je trouve la
meilleure assurance
Assurance habitation
Vous recherchez la meilleure assurance habitation ?
Plus de
30 formules
habitation
comparées
Comparez et trouvez la meilleure assurance habitation
Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.