L’immobilier polynésien voit son prix s’amplifier en permanence

maison de vacances

Les biens immobiliers en Polynésie française coûtent de plus en plus cher. Pour freiner l’accroissement des prix, l’Assemblée locale a ainsi pris une loi protégeant le patrimoine foncier des habitants de l’île. Désormais, certaines catégories d’acheteurs devront payer plus cher pour s’y offrir un terrain, un logement… Ce qui devrait permettre à davantage de foyers polynésiens d’accéder à la propriété.

En Polynésie, les prix de l’immobilier flambent incessamment. D’après les autorités de ce territoire d’outre-mer, cette augmentation s’explique par l’appétit grandissant de consommateurs étrangers. Le président de la chambre des notaires locaux, Jean-Philippe Pinna, livrait en mars dernier les causes du phénomène.

Une grave pénurie de constructions de biens a lieu sur l’île, déclarait-il. En conséquence, les offres de vente se raréfient. Selon lui, les logements disponibles sur le marché sont ainsi annoncés à un coût élevé. Les consommateurs endurent aussi l’impact indirect de l’envolée du tarif du foncier dans la collectivité, avançait Jean-Philippe Pinna. Le même constat avait été fait à l’égard de l’ensemble des matériaux.

Je trouve la meilleure assurance habitation

La pierre locale coûte autant que celle de l’Hexagone

Autant de problèmes qui produiront des retombées dans le secteur de l’assurance habitation. Cependant, le responsable associatif a aussi ajouté que les acheteurs subissent en même temps :

[…] La rareté du foncier qui implique nécessairement que le surcoût des terrains se répercute sur la valeur des appartements. On a aussi l'absence de défiscalisation depuis 2013.

Jean-Philippe Pinna

En outre, indiquait-il, les Affaires foncières avaient souligné que la clientèle en Nouvelle-Calédonie se montre pratiquement insignifiante, marquée par :

  • L’absence presque totale d’investisseurs provenant de l’Hexagone ;
  • L’inexistence d’acquéreurs chinois, japonais ou américains.

Toujours selon l’organisme, la frappante majorité des acheteurs portent sur des clients locaux. Il précisait que si l’on examine la variation tarifaire en Polynésie :

[…] Elle est linéaire, les prix au m2 […] sont semblables à ceux des villes moyennes de Métropole.

De leur côté, les professionnels polynésiens de l’immobilier estiment que la montée des tarifs découle surtout de l’insuffisance de l’offre. Ils soutiennent que l’appétit grandissant d’étrangers comptant spéculer sur ce marché joue un rôle plus petit.

Je trouve la meilleure assurance habitation

La collectivité d’outre-mer a adopté la loi de Pays

Malgré cet avis, l’Assemblée de la Polynésie a approuvé à l’unanimité la loi de Pays le 26 avril dernier. Censé assurer la sauvegarde du patrimoine foncier du peuple local, ce texte durcit les conditions d’acquisition immobilière pour :

  • Les personnes mariées ou pacsées avec un habitant de l’île ;
  • Les individus qui y vivent depuis moins de 10 ans ;
  • Les non-résidents.

Ces consommateurs sont assujettis à une taxe d’enregistrement et de publicité de 1 000 % lorsqu’ils se procurent un bien. Pour éclaircir cette situation, l’on prendra l’exemple d’une maison affichée à un tarif de 40 millions de francs Pacifique. Dans le passé, les contributions fiscales susmentionnées à payer par un acheteur non-résident s’établissent à 4,1 millions de francs Pacifique.

Cependant, avec la nouvelle réglementation, celui-ci recevra une facture de 41 millions de francs Pacifique. En calculant la somme des droits et du prix de vente, l’on obtient en tout 81 millions de francs Pacifique. Autrement dit, la note a augmenté de deux fois.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.