La cote de l’immobilier français grimpe en flèche auprès des acheteurs belges

bâtiments parisiens

Les Belges sont de plus en plus nombreux à faire l’acquisition de biens immobiliers en France. La pierre française se présente comme une valeur sûre pour nos voisins, lesquels choisissent pour la plupart des logements situés dans le Nord-Est, le Massif Central et le littoral ouest. Selon les notaires, 60 % des acquéreurs sont des retraités et des cadres supérieurs âgés de plus de 50 ans.

Les Britanniques devancent de peu les Belges

Reconnus comme étant les premiers consommateurs non-résidents des biens immobiliers en France depuis de nombreuses années, les Britanniques devancent de peu les Belges actuellement.

ImportantL’effondrement de la devise britannique face à l’euro suite au Brexit dissuade toutefois les ressortissants du Royaume-Uni de mettre en œuvre leurs projets d’acquisitions en France.

Si cette tendance se poursuit, les Belges vont bientôt leur voler la première place. D’autant plus que les ressortissants des autres pays européens ne sont pas nombreux à investir dans le marché français.

En effet, 42 % des achats ont été réalisés par les Britanniques et les Belges en 2020 (22 % et 20 %), contre 9 % pour les Allemands, et 7 % pour les Suisses et les Néerlandais.

À titre de rappel, les propriétaires d’une résidence secondaire en France peuvent souscrire une assurance habitation spécifique, laquelle fournit des garanties similaires à une assurance multirisque habitation.

Néanmoins, en plus de tarifs, il convient de vérifier la clause de la durée d’inhabitation avant de signer un contrat. À l’aide d’un comparateur de devis assurance habitation, trouver les offres qui proposent la meilleure couverture aux moindres coûts est à la fois simple et rapide.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Le Lot considéré comme la destination favorite des Belges

Les Belges qui choisissent de placer leur argent dans l’immobilier français ont une nette préférence pour le département du Lot, selon toujours les notaires.

Néanmoins, ces acquéreurs non-résidents ont également un faible pour le Nord-est, car plus d’un tiers d’entre eux (35 %) choisissent des biens situés dans ce territoire. En moyenne, ils disposent d’un budget de 155 000 euros.

À noter que le Lot figure déjà dans le top 4 des départements les plus prisés par les acheteurs étrangers non-résidents avec les Alpes-Maritimes, la Creuse et la Dordogne .

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.