D’un extrême à l’autre sur la ligne 7 du métro parisien

vente immobilière

Lorsqu’un quartier est bien desservi par les transports en commun, les prix de l’immobilier y sont généralement très élevés. Sauf que cette affirmation ne se vérifie pas toujours et la ligne 7 du métro parisien en est la parfaite illustration. En effet, le long de cette ligne, les prix peuvent facilement varier de 3 256 euros à 14 000 euros le mètre carré.

3 000 euros au départ, 14 000 euros à mi-chemin…

Les vendeurs doivent savoir que la présence de la ligne 7 du métro ne garantit pas nécessairement d’obtenir un prix élevé.

ImportantEn effet, de fortes disparités de prix sont constatées dans les quartiers bordant la fameuse ligne. En partant de Courneuve, il est possible de trouver un logement à moins de 3 256 euros le mètre carré. Mais en arpentant les 22 km de voies ferrées constituant la ligne, en l’occurrence à hauteur de la station Pont-Marie, les prix peuvent facilement atteindre les 14 000 euros/m².

Mais avant d’arriver à la station la plus chère de la ligne, les acheteurs potentiels passeront par différents paliers de prix. Après les 3 000 euros du côté de Courneuve, les prix s’élèveront à 7 985 euros le mètre carré entre Aubervilliers-Pantin et Porte-de-la-Villette, puis à 9 800 euros autour des stations Stalingrad et Louis-Blanc.

Les prix franchissent de nouveau la barre des 10 000 euros près des stations Pyramides, Palais-Royal et Pont-Neuf. Ils peuvent même aller jusqu’à 13 800 euros.

Je trouve la meilleure assurance habitation

… et 5 000 euros à l’arrivée

En bout de piste, les biens disponibles sont un peu plus abordables. À la station Maison-Blanche qui constitue un croisement, il faut débourser 9 049 euros/m² pour y devenir propriétaire.

De là, l’aspirant à la propriété aura le choix entre :

  • se tourner vers Villejuif-Louis-Aragon avec un prix moyen affiché à 5 163 euros ;
  • opter pour Ivry-sur-Seine et consentir à payer un peu plus de 5 500 euros le mètre carré.

Bien gérer son budget

Il est vrai que le Haut conseil de stabilité financière (HSCF) a mis en place des garde-fous pour protéger les emprunteurs immobiliers contre d’éventuel endettement excessif. Ces derniers devraient toutefois être conscients des risques auxquels ils s’exposent et prendre les dispositions nécessaires pour les éviter. Il leur incombe par exemple de bien vérifier leur capacité d’emprunt en faisant le bilan de leurs revenus.

Il leur faudrait également rester attentifs aux charges post-achat. Un logement représente des charges, que ce soit la facture d’énergie ou les petits travaux d’entretien.

Enfin, il serait très judicieux de demander un devis assurance habitation pour se prémunir d’éventuels sinistres.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.