La quatrième vague de Covid-19 touche désormais la France

paris

Le 24 juillet dernier, le directeur de l’ARS d’Île-de-France a fait le point sur la situation sanitaire dans l’Hexagone. D’après lui, le pays fait actuellement face à la quatrième vague de coronavirus qui, pour l’instant, n’influe pas encore sur les réanimations. Toutefois, il révèle qu’au quotidien, les nouveaux patients affluent vers les pôles de maladies infectieuses.

Compte tenu de la conjoncture sanitaire, Aurélien Rousseau invite les Français à la vigilance. Les dispositifs d’alerte ont été enclenchés à nouveau, souligne-t-il. Le directeur de l’Agence régionale de santé d’Île-de-France prévient qu’une nouvelle vague de Covid-19 pourrait survenir en août. La cause principale, explique-t-il, c’est parce que plusieurs professionnels hospitaliers sont partis en congé.

Face à cette situation, le haut fonctionnaire se montre plus optimiste que Jean-François Delfraissy concernant la vaccination. Pour le président du Conseil scientifique, cette dernière ne permettrait pas à elle seule de lutter contre une quatrième vague. Aurélien Rousseau insiste quant à lui sur l’importance de chaque dose inoculée cette semaine.

Je trouve la meilleure assurance santé

Une incidence doublée en une semaine

D’après lui, chaque intervention pourra prévenir contre une admission en soins critiques dans le mois. Ce qui soulagerait notamment les entreprises de mutuelle familiale engagées dans la prise en charge des patients. Le directeur de l’ARS de la région francilienne martèle encore le 24 juillet 2021 :

Nous avons une arme massive, la vaccination.

Aurélien Rousseau

Alors que des problèmes ont été constatés en matière de prise de rendez-vous, il met l’accent sur la disponibilité des vaccins. Aurélien Rousseau se réjouit que 800 000 doses puissent être administrées cette semaine :

[…] C’est presque notre record, une prouesse en plein été.

Aurélien Rousseau

L’atteinte de cet objectif pourrait contribuer grandement à l’amélioration de la situation sanitaire en France. Un pays dans lequel, selon le directeur de l’ARS d’Île-de-France :

La quatrième vague est bien là.

Aurélien Rousseau

Le responsable admet que la propagation du virus s’effectue différemment sur tout le pays. Néanmoins, il avertit qu’en sept jours, l’incidence a affiché une progression de 100 %. Chez les personnes âgées de 20 à 29 ans, une augmentation particulière a été relevée.

Je trouve la meilleure assurance santé

Éviter la forte pression dans les hôpitaux avec la vaccination

Bien que la résurgence n’atteigne pas encore les services de soins intensifs, de nouveaux malades rentrent journalièrement dans ceux des pathologies infectieuses. D’après Aurélien Rousseau, le variant Delta pourrait à nouveau se répercuter sur la situation des établissements hospitaliers :

Au bout de trois vagues, on n’a plus aucun doute. Oui, il y aura un impact […] le rouleau arrive, on l’entend déjà sans le voir, mais on n’est pas encore face au mur d’eau.

Aurélien Rousseau

Pour remédier à ce contexte, il n’avance qu’une unique option : la vaccination. Une solution qui aidera les hôpitaux de modérer la pression et d’y résister. Sur ce point, 59,2 % des Français ont reçu au moins une dose de sérum à la date du 25 juillet 2021. Concernant ceux qui disposent d’un schéma vaccinal complet, les chiffres officiels font état d’un taux de 49,3 %. Soit plus de 33,2 millions de personnes.


top

Déjà 1 million d’abonnés à notre newsletter

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités

Une erreur est survenue
En vous abonnant, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre politique de données personnelles. Vous pourrez vous désabonner à tout moment depuis le lien présent dans chaque newsletter que vous recevrez.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.