L’efficacité du dispositif sanitaire repose entièrement sur une bonne stratégie de sortie de confinement

papier du covid

Pour éviter une éventuelle recrudescence de l’épidémie, le déconfinement requiert une bonne préparation, beaucoup de précautions et surtout du temps selon une récente analyse de l’Inserm. La levée du dispositif doit notamment être mise en œuvre par étape. Ainsi, tous les acteurs concernés pourront optimiser les processus de détection et de mise en quarantaine des porteurs de virus restants.

Le personnel médical et les organismes de mutuelle santé risquent de se retrouver rapidement débordés en cas de nouvelle vague épidémique après la levée du confinement. Cette dernière peut pourtant conduire à une telle situation si elle est mal gérée. Il est donc impératif de trouver la stratégie optimale pour faire cesser les mesures de restriction sans risque.

Les chercheurs de l’Inserm ont publié une étude concernant l’impact de l’application et de la fin du confinement le 12 avril dernier. Ils ont notamment évalué les conséquences des différents scénarios possibles et formulé des recommandations pour éviter l’apparition d’une seconde vague de contamination.

Des projections incitant à la prudence

Les équipes de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) ont développé un modèle mathématique pour évaluer les effets de la fin du confinement en fonction de différents paramètres. L’efficacité du dépistage et de l’isolation des nouveaux cas font partie des principaux critères déterminants dans ces scénarios.

Par ailleurs, les chercheurs ont tenu compte d’autres mesures telles que l’isolement prolongé des seniors, un taux de télétravail de 50 % ainsi que le maintien de la fermeture des écoles et de la suspension d’au moins 50 % des activités non indispensables. Selon eux, en appliquant ces différentes dispositions, il est possible de réduire le nombre de personnes infectées de plus de 80 % par rapport au niveau atteint pendant le pic épidémique. La France gagnera ainsi jusqu’à trois mois avant l’apparition d’une éventuelle deuxième vague. Dans le cas contraire, l’épidémie risque de reprendre dès la fin du confinement.

Les projections peuvent varier sensiblement en fonction du quota de personnes en télétravail, du taux de reprise des activités non indispensables, de la répartition des écoles ouvertes et des établissements concernés, etc. Dans tous les cas, les chercheurs de l’Inserm ont mis en garde les autorités locales contre la faiblesse de la capacité d’accueil des hôpitaux franciliens. Il est urgent d’y remédier pour pouvoir supporter une nouvelle vague épidémique.

Un déconfinement nécessairement progressif

Le 13 avril dernier, le chef de l’État a annoncé que le déconfinement allait commencer le 11 mai prochain. Cette date correspond au lancement de l’ouverture progressive des écoles. Les bars, restaurants, cafés, hôtels, théâtres, cinémas, etc., resteront en revanche fermés au public jusqu’à nouvel ordre. Les festivals et autres grands évènements culturels sont également annulés.

Selon les chercheurs de l’Inserm, il faudra des semaines, voire des mois, avant un retour à la normale pour empêcher le virus de se propager de nouveau. Comme le souligne l’étude mise en ligne sur le site de l’organisme public :

Alors que la France fait face à la première vague de la pandémie de Covid-19 en confinement, des formes intensives de distanciation sociale seront nécessaires dans les prochains mois en raison de la faible immunité de la population.

Il faut savoir que l’immunité de groupe sera atteinte seulement lorsque 60 % des Français seront immunisés. Dans ce cas, le virus ne pourra plus se propager au sein de la population. Toutefois, la France est encore loin de ce scénario. Il est donc nécessaire de procéder par étape. En outre, les mesures annoncées peuvent encore être modifiées en fonction de l’évolution de la situation.

Archives

Comparez les
mutuelles santé
Plus de 1000 formules comparées en moins de 2mn
Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Soins médicaux, optique,
hospitalisation, dentaire :
1000 formules santé comparées
en moins de 2 mn
Je trouve la
meilleure mutuelle
Mutuelle santé
Votre mutuelle santé au meilleur rapport qualité / prix
Plus de
1000 formules
Mutuelle santé
à comparer !
Comparez et trouvez la meilleure mutuelle santé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.