Comparez les meilleures assurance habitation,

Et économisez jusqu'à 45% sur votre contrat !

Je compare les assurances habitation >

Assurance risques locatifs : obligatoire en location ?

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 29 avril 2024 .
Temps de lecture : 9 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

assurance risques locatifs

La signature d’un contrat de location implique la souscription d’une assurance habitation. Obligatoire, cette dernière doit, a minima, couvrir les risques locatifs. Quels sont-ils ? Comment est calculée la prime d’assurance ? Quid de l’assurance propriétaire occupant ? Comment choisir une assurance habitation adaptée à son profil ? Meilleurtaux revient en détail sur l’assurance des risques locatifs, puis sur l’obligation d’assurance en location.

Qu’est-ce que l’assurance contre les risques locatifs ?

L’assurance contre les risques locatifs, aussi appelée « assurance habitation locataire », est une couverture souscrite par le locataire s’activant dès le jour de la signature du contrat de bail.

Elle a pour objectif principal de couvrir les éventuels dommages causés par le locataire dans le logement loué en tant que résidence principale (ou location saisonnière temporaire pendant les vacances). Il existe trois risques locatifs de base, couverts par l’ensemble des contrats et formules location ou colocation proposées par les compagnies d’assurance :

  • Les dégâts des eaux, c’est-à-dire l’ensemble des dommages causés par l’écoulement de l’eau (infiltrations, débordements de baignoire ou lavabo, rupture de canalisation…).
  • Les incendies et départs de feu.
  • Les explosions, par exemple dues au gaz.
Je trouve la meilleure assurance habitation

La garantie des risques locatifs est-elle obligatoire ?

Oui, souscrire une assurance contre les risques locatifs constitue une obligation légale pour tous les locataires de leur résidence principale. L’article 7 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 contraint le locataire à « s’assurer contre les risques dont il doit répondre en sa qualité de locataire ». Cela inclut a minima les trois risques locatifs évoqués plus haut. Toute autre garantie reste facultative et à sa libre appréciation.

Le locataire doit fournir à son bailleur une attestation d’assurance au moment de la signature du bail, puis chaque année à la demande du bailleur.

Si le locataire n’a pas souscrit d’assurance, le bailleur peut résilier le contrat de location conformément aux exigences légales et aux conditions énoncées dans le contrat.

Le bailleur peut souscrire une assurance habitation pour le compte du locataire concernant les risques locatifs, conformément à la loi ALUR de 2014. Le coût total de la prime annuelle d’assurance souscrite par le bailleur peut alors être récupéré chaque mois par le bailleur, par le biais du paiement du loyer. Elle est majorée de 10 % au maximum.

L’assurance locative n’est en revanche pas strictement obligatoire pour une location saisonnière temporaire, par exemple pour profiter d’un appartement au bord de mer pendant les vacances. Le propriétaire pourra cependant exiger une garantie villégiature au sein de votre propre contrat assurance habitation multirisque. Cette garantie villégiature confirme que vous êtes couvert au titre de votre responsabilité civile, même pendant un court séjour hors de votre résidence principale.

Assurance habitation temporaire : de quoi s’agit-il ? L’assurance habitation temporaire est un contrat conçu pour protéger l’assuré durant une courte période. Il offre une protection d’un niveau très comparable à celui d’un contrat classique. Elle peut être particulièrement utile dans le contexte d’une location saisonnière, dont la période maximale est fixée à trois mois (90 jours).

Je trouve la meilleure assurance habitation

Assurance risques locatifs et colocation

L’obligation de souscrire une assurance habitation s’applique également dans le cadre d’une colocation. Les conditions, toutefois, sont légèrement plus souples. Il suffit en effet de signer un contrat colocation au nom d’au moins un des colocataires. Cette formule unique couvrira les risques locatifs pour l’ensemble des occupants du logement. En pratique, les colocataires peuvent ensuite décider d’un partage du montant de la prime, au même titre que le loyer.

Quels sont les dommages couverts par une assurance risques locatifs ?

L’assurance contre les risques locatifs permet de couvrir les dommages pouvant être causés par le locataire au logement loué, pendant toute la durée du bail. Comme indiqué plus haut, elle concerne notamment les dommages causés par un incendie, une explosion ou un dégât des eaux. En cas de sinistre, l’assurance prend en charge les frais de réparation ou de remplacement.

D’autres types de sinistres ne sont pas pris en compte par ce type de formule :

  • La garantie des risques locatifs concerne uniquement le logement loué lui-même. Contrairement à une idée répandue, les dommages causés aux voisins ne sont pas couverts par cette assurance. Pour les inclure, il convient de souscrire une autre garantie facultative, dite «recours des voisins et des tiers».
  • L’assurance locative ne couvre pas les dommages causés par une faute intentionnelle du locataire. Par exemple, si le locataire a volontairement mis le feu à l’appartement, l’assurance ne prendra pas en charge les frais de réparation.
  • L’assurance locative ne prend nullement en compte les dégâts causés aux biens personnels du locataire. Ce type de protection nécessite la souscription d’une formule plus complète, de type multirisque habitation (MRH). L’absence de protection vaut aussi en cas de vol ou tentative de vol de vos biens personnels.

Vous emménagez dans une location ou colocation ? Si vous souhaitez une couverture suffisamment qualitative, il est essentiel de vérifier les garanties proposées par l’assureur.

Assurance risques locatifs et franchise La garantie des risques locatifs peut être assortie d’une franchise, restant à la charge du locataire assuré en cas de sinistre. Dans tous les cas, il est primordial de choisir une franchise correspondant aux limites de votre budget.

À retenir : Différence assurance risques locatifs et assurance multirisque habitation Une assurance risques locatifs couvre uniquement les risques contre l’incendie, l’explosion et le dégât des eaux. C’est donc une assurance habitation a minima. Plus complète, une assurance multirisque habitation couvre ces risques plus tous ceux faisant l’objet de garanties additionnelles, comme le vol par exemple !

Je trouve la meilleure assurance habitation

Comment est calculé le coût d’une assurance risques locatifs ?

Le tarif d’une assurance habitation multirisque locataire est calculé en fonction de plusieurs facteurs :

  • Le premier critère pris en compte est la surface habitable du logement loué. En général, plus la surface est grande, plus le tarif de l’assurance locataire sera élevé.
  • La localisation du logement a son importance. Certaines zones géographiques sont considérées comme plus risquées en comparaison à d’autres. Par exemple, les zones sujettes aux inondations, aux tremblements de terre, aux incendies sont plus à risques. Elles entraînent ainsi une augmentation de la prime d’assurance.
  • Le tarif de l’assurance peut varier selon le type de logement loué (appartement, maison, studio, etc.) tout comme de ses caractéristiques (présence d’une piscine, d’un jardin, etc.).
  • Le niveau de garantie choisi par l’assuré aura un impact direct sur le montant de vos cotisations. Si vous vous contentez d’une garantie minimale limitée aux seuls risques locatifs, vous paierez moins cher. Une assurance multirisque habitation locataire, à l’inverse, supposera un budget plus important.
  • Le profil de l’assuré joue bien entendu un rôle majeur. Certaines informations comme l’âge, la profession, le statut familial ou encore le nombre d’animaux de compagnie auront une influence sur le montant final du devis soumis par l’assureur.

Peut-on être locataire et avoir une résidence secondaire ? Oui, vous pouvez être locataire de votre résidence principale tout en étant propriétaire de votre résidence secondaire. Cette situation est courante, surtout dans les zones urbaines coûteuses. Dans tous les cas, vous devez assurer votre résidence secondaire pour protéger vos biens et vous prémunir contre les différents sinistres.

Faut-il en outre souscrire une assurance propriétaire non occupant ?

L’assurance propriétaire non occupant (PNO) est destinée aux propriétaires louant leur bien immobilier à des tiers. Elle est connue sous le nom d’assurance propriétaire bailleur ou assurance habitation multirisques non occupant.

La PNO couvre les dommages causés par le locataire au logement loué, mais aussi les dommages causés aux tiers (voisinage, passants…) en raison du logement loué. Elle est complémentaire à l’assurance habitation multirisque souscrite par le locataire, couvrant sa propre responsabilité civile vis-à-vis du propriétaire.

L’assurance PNO n’est pas obligatoire, sauf dans une copropriété. Elle reste recommandée dans les autres cas pour plusieurs raisons :

  • Elle permet au propriétaire de se protéger contre les risques locatifs tout en limitant les frais en cas de sinistre. L’assurance PNO prend en charge les frais de réparation, évitant au propriétaire de devoir payer les réparations de sa poche.
  • Elle protège efficacement contre les risques de litiges. En cas de problème avec le locataire (non-paiement des loyers, nuisances, etc.), l’assurance peut prendre en charge les frais de procédure et de contentieux.
Je trouve la meilleure assurance habitation

Quelques conseils pour choisir son assurance habitation en fonction de son profil.

Les besoins en matière d’assurance habitation sont liés au patrimoine de l’assuré, tout comme à son mode de vie. Ceux-ci diffèrent fortement selon la période de la vie.

Meilleurtaux a synthétisé pour vous quelques conseils pour choisir un contrat adapté à votre âge :

ProfilConseils
Étudiant Opter pour une assurance habitation compatible avec votre budget.
Jeune actif Opter pour une formule intermédiaire comportant les garanties vol-vandalisme, responsabilité civile et protection juridique.
Famille avec enfant Opter pour une assurance habitation comportant la garantie scolaire ou l’aide à la garde d’enfant en cas d’hospitalisation.
Retraité Opter pour une assurance habitation comportant la garantie dépannage 24 h/24, la garantie des biens même durant une absence prolongée et la garantie assistance.
Professionnel Opter pour une assurance habitation comportant des garanties adaptées à votre activité et à ses risques (à voir au cas par cas avec votre assureur).

Questions fréquemment posées sur l’assurance risques locatifs

Comment trouver une assurance risques locatifs moins chère ?

En matière de garantie contre les risques locatifs, les conseils habituels restent valables : appuyez-vous sur un bon comparateur d’assurances en ligne pour sélectionner facilement le contrat le plus avantageux. N’oubliez pas pour autant de contrôler la qualité du contrat, dont le montant de la franchise et les éventuelles exclusions de garantie.

Pourquoi l’assurance locataire de base est-elle insuffisante ?

Une assurance risques locatifs d’entrée de gamme remboursera uniquement votre propriétaire si vous causez certains types de dommages au logement lui-même. Elle ne vous épaulera pas, en revanche, si vous vous rendez responsable de dégâts chez vos voisins. Encore moins si vous dégradez vos biens personnels dans la location ou la colocation. N’hésitez pas à demander des garanties complémentaires.

Comment obtenir mon attestation d’assurance risques locatifs ?

La plupart des compagnies d’assurance vous proposent d’éditer et d’imprimer facilement une attestation d’assurance locative depuis votre espace client en ligne, dès le jour de souscription. Vous pourrez vous rendre à la signature du bail avec le précieux sésame. À défaut, rendez-vous directement en agence ou appeler par téléphone pour demander un envoi courrier.

Quelles sont les dépenses essentielles à prévoir lors de la première location d’un logement ?

Lors d’une première location, le locataire doit prévoir plusieurs dépenses essentielles :

  • Les frais d’agence pour la rémunération de l’agence immobilière.
  • Le dépôt de garantie versé au propriétaire.
  • L’assurance habitation obligatoire.
  • Les frais de déménagement
  • L’achat d’équipements ou de meubles si le logement est non meublé.

De plus, les dépenses récurrentes comme l’électricité, l’eau ou encore les impôts locaux doivent aussi être prises en compte dans le budget.

Découvrez nos autres guides pour les locataires

 

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux


top
Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.