La version en coulisse du dispositif Louer abordable promet des avantages fiscaux majeurs aux propriétaires

modèle maison et pile de pièces

La version en coulisse du dispositif Louer abordable promet des avantages fiscaux majeurs aux propriétaires. C’est du moins, ce que se prépare à faire la ministre du Logement qui s’est fixé comme objectif de décupler les capacités séductrices de cette mesure fiscale visant à encourager les bailleurs à baisser les loyers.

En 2017, en procédant au lancement du dispositif « Louer abordable », le ministère du Logement s’est donné comme mission de mettre à la disposition des propriétaires bailleurs une sorte d’assurance habitation qui devrait couvrir les frais dans la mesure où ces derniers décidaient de baisser les loyers. Ce, en leur proposant notamment des avantages fiscaux et en procédant à la modification des plafonds des loyers.

Une mesure qui n’a vraisemblablement pas donné l’effet escompté selon Emmanuelle Wargon qui entend y apporter une touche de modification. Celle qui sera mieux armée pour atteindre son but selon la ministre du Logement espérant faire d’une pierre, trois coups.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Une nouvelle version en coulisse

En faisant une rétrospective sur « Louer abordable », les analystes se sont rendu compte que ce dispositif a connu du succès. Ce, en prenant compte du fait qu’en ses débuts en 2017, il a su attirer quelque 150 000 propriétaires. Mais ce n’était qu’un effet passager puisque depuis, la tendance est à la baisse qu’aux dernières nouvelles, leur nombre a considérablement diminué étant donné qu’un tiers de moins a quitté le navire.

Une situation qui n’a pas laissé de marbre le ministère du Logement qui entend rectifier le tir en y apportant des changements. C’est du moins, ce que se prépare à faire la ministre Emmanuelle Wargon qui a récemment déposé un amendement sur le sujet au projet de loi des Finances de 2022 en se fixant pour objectif de séduire les bailleurs en leur permettant de faire d’une pierre, deux coups :

  • En louant leur bien tout en conservant une bonne rentabilité ;
  • En bénéficiant d’avantages fiscaux attrayants.

Ainsi, Mme Wargon a décidé d’apporter une touche de simplicité et d’efficacité à cette mesure qui selon elle :

Aurait les traits de l’amendement Coluche qui permet une déduction fiscale pour les associations caritatives et le transférer sur la location.

Emmanuelle Wargon

Chacun y trouvera son compte

D’après la ministre, chacun trouvera son compte dans cette version en coulisse du Louer abordable. À commencer par les locataires qui auront une chance de louer leur maison à un prix réduit. D’ailleurs, ces derniers se doivent de savoir que les réductions risquent d’être prometteuses. Ce, étant donné qu’avec cette nouvelle mouture, la baisse d’impôts sur le revenu fonciers sera l’équivalent de la baisse de loyer appliquée par les propriétaires qu’importe la zone de location.

Ainsi, ce membre du gouvernement estime que les bailleurs n’auront aucun souci à se faire en réduisant leur prix puisqu’ils ne manqueront pas de récupérer leur dû. Et ils gagneront davantage selon Emmanuelle Wargon soulignant qu’en confiant leur bien à une agence immobilière agréée par le dispositif Logement d’abord, ils profiteront d’une majoration de 15 points sur la réduction d’impôt.

Ce qui devrait en outre permettre à l’exécutif d’attirer davantage de propriétaires en mettant en leur disposition un dispositif plus avantageux qui devrait séduire le double ou le triple de bailleurs selon ses estimations. Mais pas seulement puisqu’en parallèle, le pouvoir public entend aussi réduire le nombre de logements vacants qui se comptent à quelque 3 millions sur l’ensemble du territoire étant donné qu’ils seront plus accessibles aux locataires.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.