Les taux immobiliers augmenteront probablement l’année prochaine

prix de l'immobilier

Les taux de prêts immobiliers commencent aujourd’hui à s’engager dans une tendance haussière. Des années durant, ils se tassaient pour s’établir à des niveaux extrêmement bas. Pour l’heure, leur probable remonté s’avère restreinte, à environ 0,25 point. Cependant, elle pourrait se poursuivre en 2022. En décembre, un courtier en prêt attend de voir la décision des banques, déclare sa porte-parole.

Pour 2022, les professionnels anticipent une augmentation des taux d’intérêt des crédits immobiliers. Une hausse qui se produirait après de longues années marquées par des niveaux très faibles, au grand plaisir des débiteurs.

Selon la porte-parole d’une entreprise de courtage, l’élévation des taux, si elle intervient vraiment, pourrait tourner autour de 0,25 point. Ce qui devrait provoquer seulement des impacts modérés pour les emprunteurs, souligne-t-elle. En illustration, la spécialiste a pris le cas d’un prêt sur 20 ans, avec un montant de 200 000 euros. Pour celui-ci, une telle évolution entraînera mensuellement un coût supplémentaire de 25 euros, qui peut être économisé sur l’assurance, précise-t-elle.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Effectuer une délégation d’assurance pour réduire les coûts des crédits

Le taux d’endettement, qui influe sur la capacité d’emprunt, est en effet calculé en tenant compte de cette couverture. Certes, les organismes bancaires proposent des contrats collectifs, dont la prime s’avère généralement moins abordable. Cependant, pour diminuer leur cotisation et donc leur taux d’endettement, les débiteurs peuvent opérer une délégation d’assurance. Pour quelques emprunteurs restreints par le principe des taux d’endettement à 35 %, il s’agit d’une option intéressante.

De surcroît, la réforme sur la résiliation infra-annuelle devrait aider les emprunteurs à économiser énormément sur leur assurance. Adoptée le 25 novembre dernier par l’Assemblée nationale, cette règle s’appliquerait n’importe quand après la contraction du prêt. Cependant, pour entrer en vigueur, elle devra encore être approuvée par les sénateurs.

Dans cette hypothèse, elle abaisserait le prix du crédit des emprunteurs. Mensuellement, la réduction s’élèverait à plusieurs dizaines d’euros. Des épargnes qui peuvent ainsi être destinées à un autre projet. Elles pourraient notamment servir à protéger un logement avec une couverture de risques plus performante.

Pour trouver l’offre avec le meilleur rapport qualité/prix, il est conseillé d’effectuer une simulation assurance habitation.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Le contexte économique actuel pousse les banques à prêter

Si l’envolée des taux d’intérêts attendue pour 2022 s’annonce modérée, elle semble déjà appréciable. D’après la porte-parole d’un courtier en crédit évoquée plus haut :

Nous allons effectivement vers une augmentation des taux.

Elle spécifie qu’en octobre 2021 :

Nous avons constaté un début de progression […] qui s'est amplifiée au mois de novembre avec des taux affichés remontés par les banques de 1/4 de point. En décembre, nous attendons un peu de voir ce que vont faire les banques, mais nous avons déjà reçu deux barèmes à la hausse.

L’experte rappelle que pour l’année prochaine, les institutions bancaires visent, comme cette année, de grands objectifs de prêts. Elle poursuit que dans un contexte où l’économie renferme un volume important de liquidités :

[…] Plus que jamais, […] les banques doivent prêter.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.