Les professionnels reviennent peu à peu occuper les espaces de coworking à Paris

espace de coworking

Les espaces de coworking ont enregistré une baisse de fréquentation à la suite de la pandémie et des confinements successifs. Le marché commence petit à petit à retrouver son dynamisme. C’est notamment le cas à Paris selon une étude de la plateforme Workthere Paris. Les bureaux parisiens auraient actuellement un taux d’occupation de 71 %.

Que sont devenus les espaces de coworking après la crise sanitaire liée au Covid-19 ? Une étude réalisée par la plateforme Workthere Paris, du groupe Savills, apporte des réponses à cette question.

Les résultats de l’observation montrent que ces espaces de travail partagés retrouvent progressivement leurs locataires. En témoigne un taux d’occupation en hausse, notamment pour les locaux à Paris. L’étude dénote également une évolution de la pratique. Elle serait de plus en plus adoptée par les professionnels issus des grandes entreprises. Le prix, lui, serait en baisse.

Le niveau d’avant le Covid-19 est loin d’être atteint pour l’heure. Cependant,la situation devrait s’améliorer bientôt.

Retrouver un taux d’occupation de 90 %

Le coworking représenterait actuellement entre 2 et 2,3 % des espaces de travail à Paris. À titre de comparaison, ils constitueraient 6 % des bureaux à Londres. Mais ce niveau devrait augmenter bientôt indique Fabrice Le Roux, directeur de Workthere France. Il prévoit une hausse à 2,5 %.

De nouvelles structures devraient d’ailleurs voir le jour dans la capitale. 22 constructions feront leur apparition d’ici la fin de l’année et 6 en 2022. Comme pour un immeuble d’habitation ou un local professionnel, il est possible de souscrire une assurance pour ces espaces de travail partagés. L’exploitant peut demander un devis assurance habitation aux assureurs français afin de trouver l’offre la mieux adaptée.

La souscription d’une assurance est d’autant plus utile sachant que les professionnels pourront bientôt envahir ces bureaux partagés. Le taux d’occupation serait de 71 % actuellement à Paris. Il se situait entre 90 à 95 % avant la crise sanitaire. Mais le marché devrait retrouver prochainement l’activité d’avant le Covid-19, indique l’étude.

En effet, les demandes pour ce type de location auraient connu une hausse depuis deux mois.

Des profils d’occupants variés

Les quartiers qui regroupent le plus grand nombre de bureaux sont ceux qui auraient le plus de succès. C’est le cas :

  • Du 2e arrondissement, avec le fameux « Silicon Sentier ». Cette zone réunit une bonne partie des start-ups travaillant dans le secteur technologique ;
  • Ou du Quartier central d’affaires autour du 8e arrondissement ;

Les espaces de travail installés près de la gare du Nord et de l’Est seraient aussi très appréciés.

Le profil des occupants est varié. Les bureaux en coworking ne séduiraient plus uniquement les salariés indépendants et les start-ups. De plus en plus de professionnels issus des grandes entreprises s'en servent aujourd’hui. L’étude souligne même une multiplication des cas de « managed office ». Ceci désigne la location de l’ensemble d’un plateau par une entreprise.

Côté prix, le tarif mensuel par poste serait de 647 euros actuellement. Il se situait pourtant entre 700 à 800 euros dix ans auparavant. Pour Fabrice Le Roux, la baisse du prix accompagnée de la multiplication des demandes est la preuve de l’évolution du marché.

Des différences existent néanmoins d’un quartier à un autre et selon la prestation proposée. La plupart des espaces présents à Paris possèderaient désormais une offre « Tout inclus ». Le prix démarre à 400 euros et peut dépasser 1 500 euros selon le service disponible.

top

Archives

Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.