Le coût de l’immobilier en Grande-Bretagne flambe

remise de clés logement

De l’autre côté de la Manche, les tarifs immobiliers atteignent en juin un niveau record, malgré une hausse assez limitée. Selon un professionnel de la filière, ils se situaient à 336 073 livres en moyenne. En matière de transaction, une baisse d’activité a été constatée. Une conséquence en partie de l’amoindrissement du nombre des nouveaux biens mis en vente.

D’après les données du site Rightmove, dédié aux petites annonces, l’augmentation des coûts a explosé notamment au Pays de Galles. Dans cette partie de la Grande-Bretagne, une évolution de +14,6 % a été relevée depuis mars de l’an dernier. Même chose dans le sud-ouest de l’Angleterre où la progression a été estimée à 11,4 %.

Cité dans l’étude, Tim Bannister commente que depuis longtemps, ce territoire attire pour les résidences secondaires. Cependant, elle profite d’un regain de notoriété, révèle le directeur des données sur les propriétés. Parmi le public séduit se trouvent à ce titre les résidents des grandes municipalités, précise-t-il.

Recul des promesses des ventes

Il s’agit principalement de la capitale anglaise avec possibilité de travailler à distance. Toutefois, le spécialiste indique que ces nouveaux consommateurs en provenance des secteurs les plus onéreux du pays possèdent :

[…] Des budgets potentiels plus élevés que les acheteurs locaux, ce qui entraîne une détérioration de l’accès au logement pour les résidents locaux.

Tim Bannister

Concernant les projets de déménagement ou la capacité de les concrétiser, Tim Bannister remarque par rapport à l’année dernière :

Un tassement du rythme d’activité incroyable […].

Tim Bannister

La faute à la diminution du volume de nouveaux biens mis sur le marché. Sans oublier la fin du moratoire sur la taxe sur les ventes immobilières, programmée pour septembre. Du fait de ces facteurs, les promesses de vente du mois dernier étaient 17 % plus nombreuses qu’en mai 2019. Pour le mois d’avril 2021, elles affichaient pourtant un niveau 45 % supérieur à celui observé deux ans passés. Une variation qui a notamment un impact sur les sites de comparatif assurance habitation.

Des pics dans toutes les régions

S’agissant du tarif intermédiaire des biens proposés à la vente, sa hausse moyenne enregistrée en juin s’établissait seulement à 0,8 %. Nonobstant, il a établi un record avec 336 073 livres. Dans toutes les régions du Royaume-Uni, les prix arrivent même à des pics. Sur ce point, l’agence Hamptons illustre qu’une maison dans le Nottinghamshire, à Broxtowe, se négocie désormais à 303 780 livres en moyenne. Soit 69 630 livres plus onéreux qu’en 2020.

En revanche, l’inflation immobilière perd en vigueur, avec 1,8 % le mois dernier. Soit un repli de 0,3 point comparé à avril. Tim Bannister explique :

Des taux d’intérêt à des records de faiblesse et le moratoire sur la taxe sur les transactions immobilières ont aidé beaucoup de gens à avoir les moyens de s’offrir des propriétés plus chères.

Tim Bannister

Le professionnel annonce également que la fin imminente du moratoire a provoqué une accélération de la conclusion des transactions. La conjoncture a mis en place une impression d’urgence, analyse-t-il.

top

Archives

Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.