Ces coûts cachés auxquels les propriétaires de maison secondaire devraient se préparer

bord de piscine

L’entretien ou la majoration de la taxe d’habitation pour les résidences secondaires peuvent rapidement faire augmenter la facture pour les propriétaires. Le logement coûterait davantage plus cher s’il est installé près des plages. Le vent, la salinité et l’humidité accélèreraient la dégradation. Cela conduit à des travaux importants et fréquents.

L’attrait pour les résidences secondaires aurait augmenté à la suite de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Les futurs acquéreurs apprécieraient tout particulièrement les maisons situées en bord de mer.

La hausse des demandes pour ce type de bien a naturellement impacté le prix. En un an, certaines stations balnéaires auraient connu une augmentation allant jusqu’à 17 %. Pourtant, les dépenses ne se limiteraient pas au coût à l’achat. Les propriétaires devraient également se préparer aux frais d’entretien ainsi qu’aux divers impôts et taxes.

Pour les professionnels, il est important de les prévoir. Le choix de l’emplacement serait aussi crucial pour maîtriser ses dépenses.

Une majoration de 60 % pour la taxe d’habitation

En effet, des écarts peuvent exister d’une localité à une autre pour le prix du mètre carré. Certaines communes appliquent également une surtaxe pour les habitations secondaires. Depuis 2015, les autorités locales ont le droit d’appliquer une majoration jusqu’à 60 % sur la taxe d’habitation. La réglementation concerne notamment les zones dites tendues.

Le taux de la majoration diffère selon la commune. Il est par exemple de 60 % à Nice contre 40 % à Anglet et 20 % à Théoule-sur-Mer.

Hormis les impôts et les taxes, l’entretien constituerait une autre source de dépenses. Les frais peuvent notamment s’élever pour ceux qui choisissent une maison en bord de mer. L’air marin et l’humidité sont des facteurs qui accélèrent l’usure des éléments de construction.

Ce type d’emplacement expose aussi la maison aux catastrophes naturelles. Les inondations et les tempêtes présenteraient des risques à ne pas négliger, ou l’érosion des côtes pour les zones inondables. Ces menaces pourront en même temps faire augmenter le coût de l’assurance habitation.

Un comparatif assurance habitation s’avère dans ce cas utile afin de trouver l’offre avec le meilleur rapport couvertures/prix.

Une hausse significative du prix du mètre carré

Les professionnels attirent également l’attention sur la facture d’énergie. En effet, Il pourrait être nécessaire de maintenir le chauffage en hiver même lorsque le logement est vide. Cela permettrait de prévenir la dégradation des éléments de construction.

Pourtant, le prix est en lui-même déjà élevé. D’ailleurs, il a augmenté davantage avec les confinements continus et la généralisation du télétravail. De plus en plus de Français auraient ainsi envie d’avoir une résidence secondaire. La FNAIM indique qu’elle représente 17 % des ventes réalisées aujourd’hui. Sa proportion était de 10 % en 2019.

Plus d’une personne sur quatre aurait prévu d’acheter une résidence secondaire en France, selon l’étude communiquée par Orpi en juin 2020. 54 % préfèrent une situation en bord de mer.

Des villes comme Nice, Biarritz ou Saint-Malo sont particulièrement appréciées. Le prix du mètre carré serait toutefois différent selon l’emplacement. De même, la croissance est plus marquée dans certaines localités. C’est le cas dans les Côtes-d’Armor et Trégastel où le prix a progressé de 17 % en un an.

Entre juin 2019 et mars 2021, il aurait bondi de 6,2 % sur le littoral du Languedoc-Roussillon. Il a augmenté de 5 % dans la région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur).

top

Archives

Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.