Le vaccin anti-Covid d’AstraZeneca présente un risque ordinaire de thromboses

crise cardiaque

L’Agence européenne des médicaments a fait le 17 septembre dernier une importante déclaration autour du Vaxzeria. Il s’agit du vaccin d’AstraZeneca contre le SRAS-CoV-2. L’organisme estime que retarder la seconde injection de ce sérum n’accroît pas le risque de thrombose. Il affirme aussi être incapable d’attester l’existence d’un risque étendu de thromboses chez les adolescents vaccinés avec du Vaxzeria.

Pour l’heure, l’Agence européenne des médicaments (EMA) fait encore montre de prudence concernant l’association de différents vaccins anti-Covid avec AstraZeneca. Le 17 septembre 2021, elle a ainsi déclaré ne pas pouvoir émettre une recommandation définitive en la matière.

L’EMA a aussi répété que le Vaxzeria, conçu en coopération avec l’Université d’Oxford, doit être injecté en deux doses. Entre la première et la seconde inoculation, une durée de 1-3 mois doit s’écouler. D’après l’agence, le décalage de la deuxième dose n’influe nullement sur le risque de syndrome thrombotique thrombocytopénique (STT). Plusieurs recherches ont pourtant avancé que ce risque paraissait moins élevé après la deuxième injection, comparé à la première.

Je trouve la meilleure assurance santé

Un produit suspendu dans de nombreux territoires européens

Ces travaux ont aussi fait état d’une augmentation dudit risque chez les jeunes adultes et les femmes. L’EMA n’a de son côté pu déceler aucun facteur de risque capable d’accroître le taux d’incidence du STT. Un effet du recueil de données parcellaire qu’elle a réalisé.

À ce propos, plusieurs États d’Europe ont interrompu le recours au Vaxzeria après des survenances de thrombose chez des vaccinés. Parmi ces derniers, certains sont même décédés à cause de troubles de la coagulation. Dans l’Hexagone, l’administration du vaccin contre le coronavirus d’AstraZeneca avait même été momentanément défendue. Cependant, l’utilisation a ensuite été réautorisée et proposée uniquement aux individus âgés de 55 ans ou plus.

Pour cette population, souscrire un complémentaire santé peut être envisagé pour couvrir d’éventuels soins liés à un cas de thrombose. Le recours à un comparateur mutuelle peut ainsi faciliter la recherche de la meilleure offre sur le marché.

Un risque plus notable en cas d’infection au coronavirus

Outre-Manche, les autorités ont aussi choisi de proposer uniquement le Vaxzeria aux personnes âgées. Une conséquence de l’inquiétude que les dirigeants britanniques éprouvent face à l’apparition de STT.

L’EMA a, en clair, affirmé être dans l’incapacité d’attester l’existence d’un risque étendu de thromboses atypiques chez :

  • Les adolescents ayant reçu du Vaxzeria ;
  • Les femmes immunisées contre le Covid à l’aide de ce vaccin.

L’agence européenne du médicament a justifié cet état par les informations disponibles à l’heure actuelle.

Sur ce point, une étude britannique admet bien l’existence d’un risque élevé de caillots sanguins après injection du sérum d’AstraZeneca. D’après les chercheurs, celui-ci était substantiellement moins important que celui lié à la contamination par le coronavirus. Contracter le SRAS-CoV-2 présente 200 fois plus de risque de développer une phlébite que s’immuniser avec du Vaxzeria. Dans les détails, la vaccination avec AstraZeneca compte 66 cas de thrombose veineuse en plus sur 10 millions. Concernant la contamination au Covid-19, ce nombre monte à 12 614.

top

Archives

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.