L’Italie impose la vaccination à tous ses professionnels de santé et la France pourrait bientôt suivre ses pas

infirmière effectuant un vaccin

L’Italie impose une obligation de vaccination à l’intégralité de ses professionnels de santé depuis avril dernier, et elle commence déjà à s’attirer les foudres des soignants concernés. Certains des concernés ont d’ailleurs saisi la justice. Mais en dépit de la très probable polémique que cela pourrait engendrer, l’exécutif français envisage aussi sérieusement d’imposer la même mesure.

Alors qu’à la base, la vaccination se faisait sur la base du volontariat. Le gouvernement français envisage aujourd’hui de rendre les injections obligatoires pour les professionnels soignants. L’objectif principal étant d’éviter que les professionnels de santé ne contractent le covid, et doivent alors s’isoler, ce qui est source de débordement pour les établissements de santé.

Toujours est-il que si pour l’heure, rien n’est officiel, le ministre de la Santé, Olivier Véran serait favorable à cette mesure. Ce, face au plafonnement à 57 % dans les Ehpad et à 64 % dans les structures hospitalières des taux de vaccination des personnels soignants.

La vaccination obligatoire des soignants dans le monde

Rendre les vaccins anti-covid pour les professionnels de santé est une initiative sérieusement étudiée par l’exécutif français. Le Premier ministre, Jean Castex, doit d’ailleurs prochainement en discuter avec les présidents de groupe du Parlement et des représentants des élus locaux. Mais si la France hésite encore, d’autres pays du vieux continent ont déjà imposé une vaccination obligatoire à leurs personnels soignants.

C’est notamment le cas de l’Italie. En effet, depuis avril dernier, cette dernière oblige l’intégralité de ses soignants et de ses pharmaciens à recevoir des injections contre le coronavirus. La même mesure a été imposée dans certaines régions en Russie, dont Moscou, où en plus des soignants, les enseignants, les agents publics, les employés de restaurants et de commerce doivent obligatoirement se faire immuniser.

Aux États-Unis, le Texas a aussi imposé cette obligation pour tous les professionnels de santé. C’est également officiel au Royaume-Uni, où la même mesure va être appliquée au personnel des résidences pour senior à compter d’octobre prochain, avant une probable extension vers l’ensemble des professionnels de santé du pays. L’obligation va aussi entrer en vigueur en Arabie Saoudite et en Australie d’ici respectivement août et septembre. À l’instar de la France, l’Irlande et la Serbie étudieraient aussi sérieusement cette option.

Les premières polémiques

Mais rendre les vaccins obligatoires pose la problématique des sanctions, d’autant plus que ceux-ci sont couverts par l’Assurance maladie, c’est du moins ce qui est relayé par les sites de comparatif mutuelle.

Quelles pénalités imposées aux professionnels de santé qui refuseraient de recevoir des injections ? La réponse logique serait un licenciement. Mais cette éventualité - en plus d’être jugée trop sévère et antidémocratique - irait à l’encontre de l’objectif premier de la vaccination obligatoire pour les soignants qui est d’éviter que les établissements de santé ne soient débordés à cause du manque d’effectifs.

En Italie, où l’obligation est déjà imposée, l’exécutif a décidé de muter les réfractaires dans des services où ils auraient moins de risque d’être en contact avec des malades du covid. Les soignants italiens se refusant à recevoir des injections pourront aussi éventuellement écoper d’une suspension sans solde pour une durée indéterminée.

Ces mesures ont suscité la colère de certains concernés en Italie qui ont décidé de porter l’affaire devant les tribunaux. Au Texas, aux États-Unis, des soignants réfractaires ont démissionné et ils pourraient également saisir la justice.

Autant dire que cette obligation de se faire vacciner pour les professionnels de santé est une problématique épineuse. Hormis le principe démocratique, certains soignants refusent les injections pour des raisons dévotes. Leur imposer cette mesure irait ainsi à bafouer leur religion. Face aux probables polémiques que pourrait entrainer cette obligation de vaccination, la Suisse a maintenu sa campagne de vaccination sur la base du volontariat.

Archives

Comparez les prix
à la une
publicite
services
publicite
Soins médicaux, optique,
hospitalisation, dentaire :
3 200 formules santé comparées
en moins de 2 mn
Je trouve la
meilleure mutuelle
Mutuelle santé
Votre mutuelle santé au meilleur rapport qualité / prix
Plus de
3 200 formules
Mutuelle santé
à comparer !
Comparez et trouvez la meilleure mutuelle santé

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.