Certains ménages auront encore jusqu’en 2022 pour payer la taxe d’habitation

 Certains ménages auront encore jusqu’en 2022 pour payer la taxe d’habitation

Dans sa nouvelle mouture suite à une réforme, la taxe d’habitation sur la résidence principale a permis à la majorité des Français d’effacer cet élément dans leur liste des dépenses incontournables. Pour d’autres, ils devraient y faire face pour quelques années encore en notant que leurs revenus y jouent un rôle déterminant.

Il fut un temps où de nombreux ménages sont amenés à se demander si en souscrivant à une couverture assurantielle, la fameuse taxe d’habitation est intégrée dans leur devis assurance habitation. Mais depuis sa dernière réforme, ce dispositif a bien fait d’enlever cette épine du pied de la grande majorité qui n’a désormais plus de soucis à se faire de ce côté.

Pour les autres, les 20% restant, il faudrait prendre leur mal en patience pour quelque temps encore étant donné que ces derniers devront régler leur taxe d’habitation jusqu’en 2022 en notant qu’elle aura tendance diminuer progressivement chaque année.

Je trouve la meilleure assurance habitation

La grande majorité exonérée en 2020

Dans le cadre de la réforme de la taxe d’habitation, le pouvoir public s’est fixé pour objectif de supprimer définitivement cette imposition de la liste des dépenses des contribuables en s’accordant un délai jusqu’en 2023 pour y parvenir.

La disparition totale de ce dispositif fiscal est ainsi programmée en notant que d’ici là, certains foyers fiscaux auront l’avantage de sortir du système plus tôt que les autres. C’est qui fut d’ailleurs le cas pour la grande majorité étant donné que cette fameuse charge a été supprimée pour 80% des ménages en 2020.

Aussi faut-il rappeler qu’avant cette suppression, le poids de cet impôt était allégé de 30% en 2018 et de 65% sur l’année d’avant la crise sanitaire.

Les autres devront patienter jusqu’en 2023

Pour 80% des foyers fiscaux, la taxe d’habitation est désormais inscrite dans la liste des souvenirs pour ainsi dire que pour les 20% restant, il faudrait patienter jusqu’en 2023.

Concrètement, ces contribuables auront à régler cet impôt cette année et celle d’après en profitant d’un allègement de 30% en 2021 et de 65% en 2022. Et puisque 2021 est déjà là, ils se doivent de savoir que le montant à payer sera calculé en fonction du revenu fiscal de référence des revenus de 2020 qui, rappelons-le, n’a été déclaré qu’en mai 2021. L'assurance habitation est aussi possible d'être allégée grâce à nos comparateurs.

Aussi, il faut préciser qu’à l’instar de la période d’exercice de 2020, certains ménages auparavant exonérés risquent de se retrouver dans la liste de ceux à devoir régler la note. Ce, pour la simple raison que leurs revenus ont augmentés, alors que pour profiter de cette exonération, il ne faudrait pas dépasser les seuils exigés par la loi. Soit à hauteur de :

  • 56 549 euros pour un couple avec deux enfants ;
  • 44 211 euros pour un couple sans enfant ;
  • 27 761 pour un célibataire.

Inutile ainsi de préciser qu’une fois ces plafonds dépassés, les contribuables s’inscrivent automatiquement dans la liste des imposables comme ce fut le cas pour les quelque 80 000 individus intégrés en 2020.

À savoir, les quelque 3,7 millions de propriétaires de résidence secondaire répertoriés sur l’ensemble du territoire devront continuer à payer leur taxe d’habitation.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.