Devenir propriétaire d’une maison avec jardin et des pièces supplémentaires est la tendance pour les Français

pere et son enfant dans un jardin

Une association des notaires a récemment fait état d’un phénomène particulier en ce qui concerne le marché immobilier tricolore. Ce, en démontrant que cette année et celle d’après, un vent de changement a tendance à accorder l’avantage aux maisons individuelles désormais devenues en tête de liste des priorités de la grande majorité des Français.

Dans l’Hexagone, force est de constater que les nouvelles souscriptions à une assurance habitation concernent davantage de maisons individuelles. Non pas sans raison puisqu’aux dernières nouvelles, tout indique qu’une nouvelle tendance a pris racine auprès des Français qui sont de plus en plus nombreux à faire le choix pour une demeure avec des pièces supplémentaires et surtout un jardin.

De quoi les pousser à acheter une résidence dans une ville moins densément peuplée selon le Conseil supérieur du notariat (CSN) qui a récemment publié un rapport traitant le sujet. Celui mettant en exergue les données statistiques pointant dans ce sens. Un phénomène qui se fait remarquer depuis janvier 2021 et qui pourrait se prolonger jusqu’en 2022 selon les prévisions.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Une filière en pleine ébullition

Dans son rapport, le CSN traite le sujet sur un segment du marché immobilier, les maisons individuelles. La note permettant à l’organisme de démontrer que cette filière est en pleine ébullition en mettant en exergue l’indicateur principal se manifestant à travers l’explosion du nombre de transactions qui a déjà dépassé de 1,5 million la prouesse établie en 2019 et qui devrait atteindre la barre des 1,15 million à la fin 2021.

Un nouveau record selon le Conseil précisant que dans le lot, 60% des ventes concernent les maisons anciennes affichant également une performance inédite en dépassant de trois points les 57% enregistré en 2019. De quoi, permettre au notaire Thierry Delesalle de dire que :

Aujourd’hui, tout se vend, même les maisons qui, pendant des années, ne trouvaient pas preneurs.

Thierry Delesalle

Ainsi, le CSN indique que la demande a pris le dessus sur l’offre pour ainsi dire que face à ce déséquilibre, la tendance est à la hausse en ce qui concerne les prix affichant une croissance de 9% au troisième trimestre 2021. L’organisme estime même cet accroissement devrait se hisser à hauteur de 9,4% à fin décembre et continuerait dans ce sens durant la prochaine saison en ajoutant que :

Nous pourrions dépasser les 10% de progression en 2022 car dans beaucoup d’endroits, les stocks ont fondu et la construction est en berne.

Thierry Delesalle

À ce propos, la rupture de stock est d’ores et déjà au rendez-vous dans la Grande couronne parisienne et du côté du littoral atlantique.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Le changement de comportement des ménages y joue pour beaucoup

Selon le CSN, cette surcroissance constatée auprès des maisons individuelles s’explique essentiellement à travers l’engouement grandissant des ménages pour ce type de bien une fois porté par différents leviers :

  • L’effet du confinement ;
  • Le développement du télétravail ;
  • L’augmentation du prix des logements.

Soit, autant de facteurs incitant les Français à chercher davantage d’espace, mais qui les obligent également à s’éloigner des centres urbains selon Frédéric Violeau précisant que :

Il n’y a pas d’exode urbain, mais un changement des comportements. Dans 55% des cas, l’achat d’une nouvelle résidence se fait dans une commune moins densément peuplée.

Frédéric Violeau

Un phénomène national d’après ce notaire chargé des statistiques immobilières au CSN indiquant que devenir propriétaire d’une maison individuelle est désormais la priorité de la majorité des Français y compris les jeunes de 18 à 34 ans selon le porte-parole du Conseil faisant remarquer que :

Même les jeunes, que l’on disait rétifs à la propriété, aimeraient posséder leur bien immobilier.

Frédéric Violeau

Un point de vue corroboré par l’Institut Louis Harris précisant que seuls les moyens financiers empêchent 64% des locataires de cette catégorie d’âge de réaliser leur rêve d’accéder à propriété.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.