Segezha compte promouvoir l’exploitation de l’or vert en Russie

1304485418

La société russe Segezha vient d’ouvrir une nouvelle usine à 500 km de Moscou afin d’accélérer l’exploitation des forêts. Le groupe souhaite considérablement augmenter sa production, ce, afin de se lancer à l’assaut des marchés européens, japonais et australiens. Sur le long terme, Segezha espère exporter 70 % de sa production.

La construction en bois est en pleine renaissance. En effet, les demandes sont aujourd’hui de plus en plus fortes, d’après les constats des distributeurs d’assurance habitation. Face à cette situation, la société russe Segezha, numéro un en Russie du bois et du papier, a décidé d’entamer son expansion. Dans cette optique, l’enseigne a ouvert une nouvelle usine à 500 km au nord de Moscou afin d’augmenter sa production.

La direction de Segezha s’est livrée à une interview où elle détaille l’exploitation de cet « or vert », sans oublier les autres projets de la société. Il a notamment indiqué que l’établissement vise à exporter vers l’Europe ses matériaux de construction en bois.

À l’assaut des marchés européens

Segezha fabrique des panels de CLT (cross-laminated timber), des matériaux de construction pour la nouvelle génération 100 % bois de maisons et de bâtiments. Avec sa capacité de production annuelle de 50 000 mètres cubes, la société russe entend se lancer à l’assaut de l’Europe.

Sa direction conçoit toutefois que ce dessein est loin d’être facile, mais elle n’entend pas baisser les bras pour autant. Pour commencer, la société souhaite faire une incursion sur le marché allemand et italien où elle a déjà réussi à trouver de premiers clients.

ImportantSur le long terme, l’objectif est de s’implanter en France, mais cette étape s’annonce tout aussi ardue.

En effet, le vice-président de Segezha, Dmitry Rudenko, indique que dans l’Hexagone, le marché est déjà bien constitué, avec de nombreux producteurs locaux. Force est toutefois de constater que ces derniers sont souvent de petite taille, et donc non aptes à garantir une production de masse.

La société russe compte ainsi miser là-dessus, ainsi qu’avec des prix plus avantageux, pour s’imposer sur le marché français. D’ailleurs, grâce à sa production massive, l’enseigne de construction entend exporter 70 % de sa production, pas seulement en Europe, mais également en Australie et au Japon.

Améliorer les rendements

Dans les prochains mois, Segezha va intensifier l’exploitation des forêts, notamment autour du site de Sokol. Parallèlement à l’ouverture d’une nouvelle usine à 500 km de Moscou, la société a également commandé de nouveaux équipements modernes. Pour l’heure, l’enseigne russe abat environ 400 à 450 mètres cubes d’arbres chaque jour. Avec ces nouveaux équipements, elle espère ainsi augmenter ce rendement.

ImportantÀ noter que la Russie abrite actuellement un arbre sur quatre dans le monde, Segezha a donc encore de la marge.

Mais pour assurer la pérennité de ses activités sur le long terme, la société a également mis au point une campagne massive de reforestation. En même temps qu’elle coupe, l’enseigne Segezha plante ainsi également des arbres.

Pour concrétiser ses ambitions, la société russe a lancé un vaste lobbying afin de populariser le CLT. Grâce à sa stratégie d’expansion, elle espère se lancer sur son introduction en bourse, d’ici l’été prochain.

top

Archives

Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.