Comparez les meilleures assurance habitation parmi plus de 100 formules.

Economisez jusqu'à 45% sur votre contrat.

Je compare les assurances habitation >

Pour limiter les pertes en 2020, WeWork a licencié deux tiers de ses salariés

Écrit par La rédaction Meilleurtaux . Mis à jour le 12 avril 2021 .
Temps de lecture : 3 min

faviconLa promesse Meilleurtaux
Chez Meilleurtaux nous aspirons à vous aider à prendre de meilleures décisions sur vos finances. Notre combat : vous rendre gagnant sur votre argent en vous donnant toutes les clés de compréhension sur nos offres. Consultez notre méthode de présentation des offres et comment nous nous rémunérons sur chacun de nos services.

Limiter perte 2020 WeWork

D’ici le troisième trimestre 2021, la société de location de bureaux partagés WeWork prévoit une introduction en Bourse. Cette opération valoriserait l’entreprise américaine à hauteur de 9 milliards de dollars. Il faut dire que WeWork essaie de rebondir après une année 2020 chaotique, où la société a enregistré 3,2 milliards de dollars de pertes.

En 2020, les bureaux de WeWork se sont petit à petit vidés, le taux d’occupation étant passé de 72 % à 47 % en fin d’année. Mais la société américaine ne désespère pas pour autant de pouvoir inverser la tendance. D’ailleurs, elle mise aujourd’hui sur la fin de la pandémie du covid-19 et le retour au bureau pour se coter en Bourse.

WeWork nourrissait déjà la même ambition il y a deux ans, mais le projet fut abandonné suite au licenciement de son fondateur, Adam Neumann, par son principal actionnaire SoftBank, comme le rappellent plusieurs enseignes d’assurance habitation. Mais cette fois-ci, la direction de la société de bureaux partagés entend concrétiser la mise en Bourse.

Je trouve la meilleure assurance habitation

Réduction drastique des dépenses

Les pertes ont été lourdes pour WeWork en 2020. Bon nombre de ses locataires étaient partis, entrainant un déficit à hauteur de 3,2 milliards de dollars, soit autant que son chiffre d’affaires. Pour limiter les pertes, le dirigeant de la société américaine, Sandeep Mathrani, a décidé de réduire considérablement les dépenses de l’entreprise.

Deux tiers des salariés, généralement des jeunes chargés de l’accueil et de la gestion des sites, ont été remerciés. Le dirigeant de WeWork a également décidé de fermer une centaine de sites et renégocier les baux. Les dépenses de fonctionnement de la société ont ainsi diminué de 1,1 milliard de dollars, tandis que les frais de gestion des immeubles ont baissé de 400 millions de dollars.

WeWork a aussi décidé de réduire drastiquement ses investissements. Ces derniers ne se montaient qu’à 49 millions de dollars l’année dernière, alors qu’en 2019, ils s’élevaient à 2,2 milliards de dollars. Toujours est-il que depuis mi-2019, la société de bureaux partagés s’est significativement développée. Il y a deux ans, WeWork comptait 528 sites dans 111 villes, contre 851 sites dans 152 villes en 2020.

WeWork espère un retour massif au bureau

ImportantPour retenir ses locataires, WeWork a modifié ses conditions d’utilisation. Ainsi, grâce à l’offre All Access, ses clients peuvent réserver un autre poste de travail que le leur, dans un autre quartier ou même dans une autre ville.

Via la plateforme WeWork On Demand, les clients peuvent également louer un poste de travail à la journée. Le prix se monte à 29 dollars la journée à New York. À certains observateurs d’indiquer que la société fait un pas en arrière, car avant la crise sanitaire, elle œuvrait pour une durée d’engagement plus longue. La pandémie du covid-19 aura donc obligé l’entreprise américaine à revoir leur modèle économique.

Alors que le télétravail est la norme en ce moment, WeWork pense que ce mode de travail ne devrait pas se maintenir d’ici la fin de l’épidémie du coronavirus. La société s’attend ainsi à une vague de retour au bureau. D’ici fin 2022, elle prévoit un taux d’occupation de ses bureaux de 90 % et un chiffre d’affaires se montant à 7 milliards de dollars en 2024.

favicon Écrit par
La rédaction Meilleurtaux

Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.