Les prix autour des quartiers desservis par le Grand Paris Express explosent

modèle de maison

Quasiment tous les quartiers aux alentours des gares du projet Grand Paris Express affichent une tendance haussière en matière du prix au mètre carré. En effet, les tarifs ont grimpé en moyenne de 30 %, soit à peu près une hausse de 1 000 euros en à peine un an.

Les futures gares du Grand Paris Express vont bientôt ouvrir. Une prochaine ouverture qui a considérablement influé sur le cours immobilier, en témoigne la hausse des primes d’assurance habitation. En effet, dans les quartiers avoisinant ces futures stations, les prix au mètre carré ont significativement augmenté en l’espace d’un an. Dans les Hauts-de-Seine, par exemple, 14 quartiers en pleine mutation ont subi un accroissement des prix considérable, avec des augmentations à hauteur de 1 000 euros par mètre carré.

Certes, quelques localités n’ont pas pour autant été impactées par cette hausse tendancielle des tarifs, mais les cours immobiliers y ont tout de même augmenté.

Hausse significative des prix

L’Arsenal à Rueil-Malmaison va bientôt accueillir la gare Rueil-Suresnes-Mont-Valérien. Une prochaine ouverture qui a significativement influé sur le cours immobilier. En effet, le prix au mètre carré y a considérablement augmenté en à peine un an. Il en est de même pour le pont de Sèvres à Boulogne-Billancourt qui va accueillir une nouvelle station dans le cadre du projet Grand Paris Express ainsi que le Haut-lieu de la Mémoire.

Dans ce dernier cas, le prix au mètre carré se montait à 5 840 euros en février dernier alors qu’il ne s’élevait qu’à 1 000 euros 12 mois auparavant, soit une hausse de 21,5 %. Dans la plus grosse ville de ce département, les prix caracolent même en tête avec 8 920 euros le mètre carré. Ici, la flambée des prix accuse aussi une hausse de 1 000 euros en un an.

Ces départements ne sont pas les seuls où les prix ont considérablement augmenté. Alors même que le projet Grand Paris Express n’a pas encore officiellement commencé, cette hausse tendancielle présage une explosion des prix d’ici la fin du projet. De fait, en un an, les cours immobiliers ont drastiquement augmenté alors même que la voie n’a pas encore été lancée. D’ici son ouverture, les prix devraient évoluer de manière encore plus significative.

Augmentation générale des prix

Sur l’ensemble des voies que devrait desservir le projet Grand Paris Express, les prix au mètre carré ne descendent pas en dessous des 5 800 euros dans les quartiers concernés, exception faite de Bagneux et Nanterre-La Boule où les prix ont légèrement diminué à hauteur de 4,7 % en un an.

Mais nul doute que cette année, les prix devraient s’enliser dans une tendance haussière. D’ailleurs, sur les 5 dernières années, le coût du mètre carré a augmenté de 10 % dans ces départements. Toujours est-il que c’est la plus faible évolution de tarifs dans les villes où passeront les métros du projet Grand Paris Express.

Sur les 5 dernières années, les quartiers desservis par ce projet accusent une hausse des cours immobiliers de plus de 30 %. Notamment à Nanterre-La Folie, La Défense, Bécon-les-Bruyères et Pont de Sèvres où le mètre carré coûte respectivement 7 150 euros, 7 440 euros, 7 460 euros et 8 920 euros. À noter que dans tous les quartiers aux alentours des gares du Grand Paris Express, le prix de l’unité ne descend pas en dessous des 5 000 euros.

top

Archives

Je compare les tarifs

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.