Il y a eu moins de personnes en difficulté en 2020 malgré la crise

panier avec de l'argent

Face à la période fortement anxiogène et pesante due à la pandémie de covid-19, quelques rares bonnes nouvelles viennent remonter un peu le moral des Français. Le confinement a été dur à vivre, mais cette épreuve n’a pas accouché que de conséquences négatives. Elle a aussi eu des « effets positifs » inattendus. Par exemple, le nombre de personnes se déclarant en difficulté a reculé. Ceci s’explique par le fait que la baisse des dépenses a compensé la chute des revenus, ce qui leur a permis d’épargner massivement.

Je réduis mes mensualités

À quelque chose, malheur est bon

Le monde est en train de traverser l’une des pires crises de son histoire. Une crise qui a réussi à immobiliser tous les pays ou presque. L’Hexagone ne fait pas exception et les Français ont payé un lourd tribut, tant sur le plan humain que sur le plan économique.

Néanmoins, sur ce dernier point, la situation n’a pas été aussi catastrophique que ce que les différents scénarios envisagés pouvaient laisser transparaître. Certes, les pertes d’emploi ont été nombreuses et les personnes ayant pu bénéficier du dispositif du chômage partiel font figure de chanceuses. Cependant, cette crise a également été l’occasion pour les ménages de réaliser des économies.

Important Selon un rapport paru récemment, entre mars 2020 – début du premier confinement – et mars 2021, 44 % des ménages affirment avoir eu la possibilité de mettre de l’argent de côté et seulement 20 % ont dû puiser dans leur bas de laine. Pour les 36 % restants, la situation financière est restée quasiment inchangée.

Le volume de l’épargne enregistré par la Banque de France à la fin de l’année 2020 atteste de cette économie presque forcée pour les ménages français. En effet, les sommes mises de côté ont atteint un montant record, avec une augmentation de 110 milliards d’euros en un an.

Je réduis mes mensualités

Les Français gagnent moins, mais dépensent moins

Finalement, et de manière paradoxale, la crise sanitaire et toutes les incertitudes qu’elle a pu entraîner ont été bénéfiques au portefeuille des Français.

Concerne les dépenses, même s’il a fallu faire des provisions en vue du confinement, certains loisirs payants tels que les dîners au restaurant, les spectacles ou encore les visites de parcs d’attractions n’ont plus été possibles, ce qui représentait des dépenses significatives en moins.

Par ailleurs, la crise a fait naître chez les Français un sentiment de crainte qui s’apparente presque à du pessimisme, notamment en ce qui concerne la situation économique. La raison est alors toute trouvée pour se constituer un bas de laine conséquent en vue d’éventuelles difficultés futures.

Les Français ont également été nombreux à vouloir assainir leurs finances par l’intermédiaire des procédés tels que le regroupement ou le rachat de crédits. La période actuelle est propice à ce genre d’initiative puisque les taux sont restés à un niveau relativement bas.

Etes-vous propriétaire ?
Combien de crédits remboursez vous ?
crédit(s) conso
Je réduis mes mensualités
top

Archives

Je réduis mes mensualités

La baisse du montant des mensualités suppose un allongement de la durée de remboursement et une majoration du coût total d'un ou de plusieurs crédits objets du regroupement.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.